Chomage

Pages: 20 (4839 mots) Publié le: 14 octobre 2012
Projet de la matière de Macroéconomie :

Sous le titre:

Le Marché |
|

Réalisé par:
Benaouda Ilyas 889
Bencrif Ilyass
Garni Yassine

Encadré par:
Mme Allaoui

Nous avons le grandplaisir de vous présenter ce modeste projet qui nous a pris approximativement deux semaines de travail continu, d’assemblage de bonnes informations, d’organisation et d’enrichissement.

PLAN

* Introduction
* Définition du marché :
* Le marché au sens concret.
* Le marché au sens abstrait.
* Eléments constitutifs du marché :
La demande.
L`offre.
Le prix.
* Larencontre de l’offre et de la demande (Equilibre du marché).
* Autre caractéristiques du marché.
* Classification typologique du marché :
* Selon l`objet.
* Selon le régime.
* Les principales formes de marché de concurrence imparfaite.
* Selon l`ai géographique.
* Selon la nature du produit.
* Selon le secteur d`activité.
* Marché de concurrence pure etparfaite.
* L`élasticité.
* Etude de cas réel.
* Conclusion.


Introduction :
En revenant des milliers d’années en arrière, juste à l’époque de la naissance de la première agglomération, on constatera que les êtres humains pratiquaient des activités quotidiennes, ses activités sont appelées autrefois « du Troc » (échange d’un bien, en contrepartie d’un autre bien).
Aprèsdes années d’échange aléatoire, l’être humain a créé un lieu de rassemblement de marchands et de personnes acheteuses consommatrices ou non, autrement dit « marché ».
Alors qu’est-ce qu’un marché ?
Cette institution qui est régis à notre époque par des lois et des règles était l’occupation de plusieurs économistes :
Augustin Cournot (1801-1877) : écrit «  On sait que les économistesentendent par marché, non pas un lieu déterminé où se consomment les achats et les ventes, mais tout un territoire dont les parties sont unies par des rapports de libre commerce, en sorte que les prix s’y nivellent avec facilité et promptitude »
Pour Paul Samuelson (1915-2009) et William D.Nordhaus (1941 en USA) « un marché est un mécanisme par lequel des acheteurs et des vendeurs interagissentpour déterminer le prix et la quantité d’un bien ou d’un service ».
Léon Walras (1834-1910) : Introduit la notion du commissaire priseur en notant « les marchés les mieux organisés sous le rapport de la concurrence sont ceux où les ventes et les achats se font à la criée, par l’intermédiaire d’agents tels qu’agents de change, courtiers de commerce, crieurs, qui les centralisent, de telle sortequ’aucun échange n’ait lieu sans que les conditions en soient annoncées et connues et sans que les vendeurs puissent d’aller au rabais et les acheteurs à l’enchère ».
Chez Adam Smith (1923-1790) au contraire les prix ne sont pas donnés avant l’échange mais au contraire « l’intérêt individuel ne résorbe et ne règle les écarts des prix de marché que dans la mesure où un premier écart le constitue commeréagissant plutôt qu’agissant »
Finalement selon Roger Guestnerie (1943 en France) : Le terme de marché est une abstraction qui recouvre des « abstractions intermédiaires qu’on appelle des « marchés ». On parle par exemple du marché des biens et services.
Donc :
Quelle sont les éléments constitutifs du marché ?
Comment peut-on caractérisé le marché ?
Quelle sont les classificationstypologiques du marché ?

Le marché
Définition :
C’est une confortation des offreurs et des demandeurs, d’un bien, d’un service ou d’un facteur de production, aboutissant à la formation d’un prix et à la détermination du volume échangé.
Pour les classiques et les néo-classiques, le marché est l’expression de la liberté des individus et un moyen de contractualisation des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chomage
  • Chomage
  • Chomage
  • chomage
  • Chomage
  • Le chomage
  • Chômage
  • Le chômage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !