Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Effet de serre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : Navigation, Rechercher
L'effet de serre est une théorie[1] décrivant un processus naturel de réchauffement de l'atmosphère qui interviendrait dans le bilan radiatif de la Terre. Il serait dû aux gaz à effet de serre (GES) contenus dans l'atmosphère, à savoir principalement la vapeur d'eau, qui est le principalcontributeur à l'effet de serre, le dioxyde de carbone CO2 et le méthane CH4.

|Sommaire |
|[masquer] |
|1 Mécanisme|
|2 Les gaz à effet de serre |
|3 Effets des activités humaines |
|3.1 Conséquences pour l'environnement |
|3.2 Conséquences pour leshumains |
|3.3 Rétroaction positive et emballement de l'effet de serre |
|4 Histoire de la notion d'effet de serre |
|5 Débat scientifique sur l'origine et les conséquences de l'effet de serre|
|6 Effet de serre sur Vénus |
|7 Voir aussi |
|8 Références |
|9 Liensexternes |

[pic]Mécanisme [modifier]

[pic]
[pic]
Une représentation schématique des échanges d'énergie entre l'espace, l'atmosphère terrestre, et la surface de la Terre.
[pic]
[pic]
Si la majorité des rayonnements solaires traversent l'atmosphère pour toucher le sol ( en rouge ), la plus grandepartie du rayonnement émis pas la Terre n'est pas transmise(en bleu) mais absorbée par l'atmosphère (en gris). C'est la vapeur d'eau qui principalement absorbe le plus les rayons infra-rouge
Lorsque le rayonnement solaire atteint l'atmosphère terrestre, une partie (environ 28,3 %) est directement réfléchie, c'est-à-dire renvoyée vers l'espace, par l'air, les nuages blancs et la surface claire dela Terre, en particulier les régions blanches et glacées comme l'Arctique et l'Antarctique, c'est l'albédo qui n'est pas représenté sur le schéma. Les rayons incidents qui n'ont pas été réfléchis vers l'espace sont absorbés par l'atmosphère (20,7 %) et/ou la surface terrestre (51 %).
Cette dernière partie du rayonnement absorbée par la surface du sol lui apporte de la chaleur, autrement dit del'énergie, qu'elle restitue à son tour, le jour comme la nuit, en direction de l'atmosphère sous forme de rayons infrarouges lointains en l'occurrence, dans la plage 8-13 μm principalement. C'est le « rayonnement du corps noir ». Ce rayonnement est alors absorbé en partie par les gaz à effet de serre, ce qui réchauffe l'atmosphère. Puis dans un troisième temps, cette chaleur est réémise dans toutesles directions, notamment vers la Terre.
C'est ce rayonnement qui retourne vers la Terre qui constitue l'effet de serre, il est à l'origine d'un apport supplémentaire de chaleur à la surface terrestre. Sans ce phénomène, la température moyenne sur Terre chuterait d'abord à -18 °C. Puis, la glace s'étendant sur le globe, l'albédo terrestre augmenterait et la température se stabiliserait...
tracking img