Chronique judiciaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHRONIQUE JUDICIAIRE
« Ce n’est pas tout à fait exact Mme la Présidente »
Palais de justice de Paris

Le public pénètre dans la salle. Les jurés, l’air grave, dossiers sous le bras, s’installent.47ans, veste en cuir et menottes aux poignets Jamel, salut ses avocats et s’assoit.
La cloche retentit, l’audience se lève, la Cour s’installe. Le procès débute.
Placé à la DAAS de 5 à 13 ans,Jamel se tourne rapidement vers l’alcool et se drogue dès 18 ans. Les psychiatres le disent fragile, déprimé et sujet à des « carences affectives ». Sa mère lui préfère sa sœur « plus docile, moinsrebelle ». Pour renier les origines du père, elle change le prénom de ses enfants. Jamel s’appellera Pascal.
Nathalie, violée jeune, « a une instabilité affective au sein de la sphère sociale ». A la fois« mère, femme et pute », elle entretient avec Pascal une relation fusionnelle, malsaine, s’unissant dans la drogue et l’alcool. La gardienne la décrit « gentille, douce ». Lui « sentait l’alcool. Unsale type. Je ne l’aime pas ».
En 2007 Pascal est en détention. Elle, voit un autre homme, Habib. A sa sortie de prison, « le climat est à la beuverie ». Les 4 et 5 mai les amants jonchent le sol deleur studio de cadavres de bouteilles et de cigarettes. Nathalie est trouvée morte le 6 mai avec 4g d’alcool dans le sang. On interroge Pascal qui s’est rendu de lui-même au commissariat le 6 à 20h.«A l’aube, le 5 on a eu une discussion sur sa trahison. » Aussi, il l’a frappée avec un tabouret en métal. Etalée en sang sur le sol les coups de pieds prennent le relais. Elle ne respire plus, il tentede la réanimer, en vain et la recouvre d’un drap. « La tuer n’était pas mon intention ». Mais il admet avoir des excès de violence. Quatre mois plus tard il aurait « un flash » en prison. Ce 5 mai,elle aurait tentée de se défenestrer à deux reprises. Selon le psychiatre appelé à la barre, « l’altération de l’alcool doit être pris en compte ». Aussi, le taux d’alcoolémie n’aurait permis à la...
tracking img