Chronologie religion france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1217 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Religion, politique et société en France

Petits rappels (pour briller au Trivial Pursuit):
315: conversion de Constantin: triomphe du christianisme dans l'Empire romain
476: Chute de l'Empire d'Occident
496: Baptême de Clovis
632: Mort de Mohammed
1096-1200: le temps des Croisades
1100-1300: il est venu le temps des cathédraaaaaleuh
1431: mort de Jeanne d'Arc (à Rouen :P)
1483-1546:Luther
1509-1564: Calvin
1539: Schisme anglican: Henri VIII rompt avec Rome
1598: Edit de Nantes
1685: révocation dudit édit
1789: (4 août): Disparition de l'ordre du clergé
(26 août) Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen "Nul ne doit être inquiétés pour ses opinions, même religieuses"
1793: Culte de la Raison
1794: Décret Cambon : première séparation de l'Etat et des Eglises quicoexistent avec les cultes révolutionnaires "La République ne paie plus les frais ni les salaires d'aucun culte"
1801: Concordat signé par Napoléon

1850s
1850: (15 mars) Loi Falloux développe l'école publique mais accentue l'influence du clergé catholique et favorise la création d'écoles privées.
1854: Proclamation du dogme de l'Immaculée Conception
1857: procès contre Madame Bovary et LesFleurs du Mal pour immoralité
1858: Apparition de la Vierge Marie, à Bernadette Soubirous, dans une grotte à Lourdes
Affaire Mortara : enfant juif baptisé en secret par servante et enlevé à sa famille pour être élevé religieusement

1860s
1863: La vie de Jésus, d'Ernest Renan : Jésus est présenté comme un homme moral exemplaire (et non en tant que fils de Dieu)
1864: Syllabus, par le papePie IX, qui condamne les principaux idéaux de la société moderne et, notamment ceux de la Révolution Française (rationalisme, gallicanisme, socialisme, libéralisme, laïcité)
1867: Victor Duruy, ministre de l'Instruction Publique, tente de créer un enseignement secondaire de jeunes filles indépendant de l'Eglise
1869-1870: Vatican I: concile convoqué par Pie IX, notamment pour condamner les"erreurs modernes issues du rationalisme", il affirma le dogme de l'infaillibilité pontificale

Troisième République
1870s
1873-1877: Ordre moral et crise du 16 mai 1877: échec des tentatives de restauration de la Monarchie. Les royalistes sont souvent des catholiques militants. Le catholicisme apparaît plus ou moins comme un adversaire de la République

1880s
1880:Loi Sée crée un enseignementsecondaire public de jeunes filles
-interdiction aux établissements libres de prendre le nom d'université et la collation des grades est réservée aux facultés d'Etat
-loi autorisant le travail dominical
1881: décret sur les cimetières supprime les séparations entre tombes des différents cultes
1882: (28 mars) Loi Ferry sur l'enseignement primaire
1884 (27 juillet): Loi Naquet rétablissant ledivorce
révision constitutionnelle supprimant les prières publiques
1886 (30 octobre) Loi Goblet laïcisant le personnel des écoles publiques
Publication de La France juive d'Edouard Drumont (livre antisémite)

1890s
1890 (12 novembre), "Toast d'Alger" du cardinal Lavigerie
1891: Encyclique Rerum Novarum, dans laquelle Léon XIII définit pour la première fois la position de l'Eglise face auproblème ouvrier issu de la révolution industrielle, mais rejette la solution socialiste
1892: Le Ralliement: le pape Léon XIII demande aux catholiques français d'accepter le régime républicain
1897: Mort de Thérèse Martin (plus tard Sainte Thérèse de Lisieux), membre de la congrégation des carmélites

1900s
1901: Loi du 1 juillet sur les associations, libérale, mais les congrégationsreligieuses sont soumises à un régime particulier
1902-1904: Mesures gouvernementales contre les congrégations religieuses enseignantes
1904: "Affaire des fiches": le Général André, ministre de la Guerre, utilise les services des Francs-Maçons pour faire faire 25 000 fiches sur les opinions politiques et religieuses des officiers= scandale, idée d'un complot judéo-maçonnique contre l'armée.
Rupture...
tracking img