Chypre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Chypre : vers la Réunification ?

I- Histoire et origines des conflits

La population de l'île de Chypre fut établie par diverses colonies ( Mycéniennes, Phéniciennes), datant de l'Antiquité. Elle fit par ailleurs partie de l'Empire romain et Byzantin.
Richard Cœur de Lion conquit l'île en 1191 et en fit don à Guy de Lusignan, qui y fonda le royaume latin de Chypre (1192-1489). Elle passaensuite sous le contrôle de Venise (1489-1571), avant d’être conquise par les Turcs. Enfin, en 1878, le sultan cède au Royaume-Uni l'administration de Chypre. À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Royaume-Uni annexe intégralement Chypre et la transforme en une colonie de la Couronne. En 1931 a lieu un premier soulèvement populaire des Chypriotes grecs pour réclamer l’union avec la Grèce.En 1955, les Chypriotes grecs reprennent les armes contre le pouvoir britannique et mènent une lutte pour l'indépendance de l'île. Les Britanniques, afin de préserver leur position et de réprimer le mouvement anticolonialiste, ( mené majoritairement par les Chypriote grecs ), recrutent des milices chypriotes turques en renfort des troupes coloniales. Les accords de Zurich et de Londres de 1959mettent fin à la lutte anticolonialiste. Chypre devient une république indépendante en 1960, ainsi que membre de l’ONU et du Commonwealth.

En 1961, Chypre devient membre du Conseil de l'Europe. En 1963, le président Makarios propose des amendements à la Constitution de 1960. Cette proposition, connue sous le nom des «treize amendements de Makarios», visait à répondre à la situation deblocage institutionnel persistant depuis plusieurs mois.
Les questions fiscales et de partage de l'administration des villes furent, en 1963, à l'origine de la paralysie complète des institutions sur ces sujets. Aussi, les propositions de Makarios avaient-elles pour but de dénoncer le droit de veto chypriote turc. Ce coup de force du président chypriote contribua à intensifier les tensions entre lesdeux communautés, conduisant à de violents affrontements en décembre 1963. Cet épisode sanglant très controversé, marque certainement la fin des espoirs de cohabitation pacifique entre les deux communautés, qui n'auront de cesse de se séparer et de s‘affronter.

Profitant de cette situation de tension, la Turquie reprend et actualise une ancienne revendication: la partition de l’île, et lacommunauté turque, historiquement très liée à Ankara, met en œuvre, partout où elle le peut dans l'île, ce programme de séparation. Début 1964, la paix est au bord de la guerre civile. Parallèlement, des milices extrémistes, avivent les tensions, en commettant des exactions violentes. Ces incidents sanglants seront l'occasion pour les Chypriotes turcs de mettre en œuvre leur plan de partition et de seretirer unilatéralement de toutes les instances gouvernementales de l'île pour affaiblir le gouvernement et ainsi paralyser l'État chypriote. Les Chypriotes turcs, persistent dans la logique de la séparation, provoquant de ce fait les conditions de leur mise à l'écart. Le TMT, milice chypriote turque, provoque de manière concertée des incidents, auxquels les Chypriotes grecs répondent de manièretoujours plus disproportionnée. Les dirigeants chypriotes turcs poursuivent, durant tout l'hiver 1964, cette politique du « pire». Cette politique se concrétisera, dans les premiers jours de juin, par l'appel de la communauté chypriote turque à la Turquie, pour qu'elle intervienne militairement afin d'assurer sa protection : les troupes turques sont stationnées à Iskenderun et prêtes à intervenir.Cette invasion militaire sera empêchée in extremis par le président américain Johnson qui intervient personnellement les 5 et 6 juin 1964, afin de calmer les velléités turques, et l'opération projetée par Ankara se soldera par une campagne de bombardement des villages chypriotes grecs, mais sans intervention terrestre. Les États-Unis tenteront une médiation secrète entre la Grèce et la...
tracking img