Cinna

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cinna, publiée en 1642, est une tragédie de Corneille (1606; 1684), un des grands écrivains du XVIIème siècle. Cinna n’échappe pas aux grandes règles de la tragédie classique telles que des sujets mystiques ou historiques, des personnages de la très haute noblesse et une écriture en alexandrin. L’histoire se déroule à l’époque de la Rome antique, l’empereur Auguste fait exécuter Toranius, le pèred’Emilie qu’Auguste adopte. La jeune fille veut venger son père et demande à son fiancé Cinna de tuer l’empereur. Mais Auguste découvre le complot et pardonne finalement aux coupables. Cet extrait qui se situe à la fin de l’acte V, scène 3 est le dénouement de l’histoire, où est mit en scène un dialogue entre l’impératrice, Livie et Auguste. Dans un premier temps, nous étudierons comment Augusteva atteindre la gloire grâce à son acte de clémence. Puis dans un second temps, nous verrons que la clémence d’Auguste sera au service de sa puissance.

Auguste par sa clémence, vertu qui consiste à pardonner les offenses, est promis à un brillant avenir. En effet, Livie, au début sa tirade, emploie « Oyez » [V. 3] qui est l’impératif du verbe ouïr et signifie entendre. Ce terme a pour effet dedonner le ton aux prophéties grandioses qui vont être énoncées par la suite. Livie expose à Auguste la vie qu’il mènera pour avoir pardonné à Emilie et Cinna.
Il pourra diriger l’empire romain sans contrainte « On portera le joug désormais sans se plaindre » [V.6]. Ainsi, dans ce vers, le mot joug qui symbolise normalement la domination et la servitude est mis en paradoxe avec les termes « sansse plaindre ». Auguste pourra donc gouverner sans protestation de la part de ces sujets. Même ces rivaux les plus extrémistes qui sont en opposition continuelle à l’empereur « Les plus indomptée » [V.7] lui obéiront et seront prés à mourir pour lui : « Mettrons toute leur gloire à mourir vos sujets » [V.8]. La personnification du terme « Rome » [V.13] qui dessine l’empire roman dans sa globalitééprouve des sentiments « une joie et sensible et profonde » [V.13]. Ce procédé, en plus de la répétition du mot « et » renforce l’idée de bonheur qu’éprouve les romains à être gouverné par Auguste. Cette idée est confirmée par la suite : « Que son bonheur consiste à vous faire régner » [V.16] le bonheur de Rome est d’être dirigé par Auguste. Grâce à la clémence d’Auguste envers les conjurés, lesromains, tous l’empire, sera en harmonie avec leur empereur. Il n’y aura plus d’hostilité, de conflit ou de complot. Livie lui dévoile une vie de quiétude et de paix « N’attaquera le cours d’une si belle vie » [V.10] qui confirme qu’Auguste n’aura plus à craindre aucune conspiration.
L’empereur aura su se faire aimer de tous ses sujets « maitre des cœurs » [V.12]. Livie proclame que ce pardonsans précédent sera un exemple pour la postérité « Et la postérité, dans toutes les provinces » [V.21] les gens se souviendront de lui dans le monde entier, Il restera gravé dans l’Histoire de l’empire jusqu’à la fin des temps. « Donnera votre exemple aux plus généreux princes » [V.22] il sera le modèle pour les futures générations car par son acte d’indulgence il sera digne d’être imité. « Vosroyales vertus » [V.15], en référence au pardon qu’il a apporté, est une apologie des qualités d’Auguste. « lui vont trop enseigner » [V.15] Auguste deviendra un guide pour ses sujets. Dans les deux derniers vers « Et que vos conjurés … et veut tout oublier » [V. 27 et 28], Auguste prend en compte les principaux personnages de la pièce. Il les réunit dans un même pardon pour conclure cette tragédie.Ce passage a beaucoup de références à dieux. On peut voir apparaitre un champ lexical de la divinité : « les Dieux » [V.3 et 24] ; « les immortels »[V.20] ; « flamme céleste »[V.1] ; « le ciel »[V.20]... «D’un rayon prophétique illumine mon âme » [V.2] Livie parait être un intermédiaire entre Auguste et les Dieux « Oyez ce que les dieux vous font savoir par moi » [V .4]. Elle transmet les...
tracking img