Cinquantenaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
http://www.cotedivoirepr.ci/index.php?action=show_page&id_page=7501

COMMISSION NATIONALE PREPARATOIRE DU CINQUANTENAIRE DE L'INDEPENDANCE/ Appel à Communications pour le Colloque international pluridisciplinaire sur "L'indépendance et les perspectives d'avenir en Afrique subsaharienne"

1/4

COMMISSION NATIONALE PREPARATOIRE DU CINQUANTENAIRE DE L'INDEPENDANCE/ Appel à Communications pourle Colloque international pluridisciplinaire sur "L'indépendance et les perspectives d'avenir en Afrique subsaharienne"

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE Le colloque international et pluridisciplinaire sur « L’indépendance et ses perspectives en Afrique subsaharienne », qui entre dans le cadre des festivités marquant le Cinquantenaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, a choisi de célébrer cetanniversaire en en situant la compréhension dans la longue durée sans reculer devant la tentation de la prospective. Il voudrait rassembler les réflexions de plusieurs sciences de la société, selon une démarche aussi stimulante que possible. L’approche adoptée par le colloque est donc pluridisciplinaire. Nous estimons en effet que, pour faire sens chez ceux qui en ont vécu les prémices comme chezceux qui n’ont connu que l’ère postcoloniale, le vécu de cette indépendance des peuples s’appréhende à des échelles variées et sur divers plans : du village à la ville, de l’officiel à l’anonyme, du politique à l’économique, du social au culturel. Par ailleurs, comme tout anniversaire, le Cinquantenaire n’est pas seulement le moment du bilan ; il est aussi celui de nouvelles résolutions. Notredémarche n’est donc pas, benoîtement, un simple exercice scientifique. Elle est un moment d’engagement du monde scientifique aux côtés de nos peuples, qui veulent (ou doivent) assumer leur indépendance, totalement. Bien plus qu’ailleurs, nos peuples doivent célébrer avec éclat leurs cinquante ans de liberté pour signifier leur engagement à défendre et à parfaire celle-ci. Plusieurs axes structurent cetappel à communications : Le colloque a d’abord pour objectif de stimuler la recherche sur l’Afrique subsaharienne indépendante depuis 1960, par le biais des documents les plus divers: - photographies, presse, objets, « actualités cinématographiques », - reportages radiophoniques, pancartes, slogans, productions artistiques (peinture, sculpture), - témoignages directs ou indirects, oraux ouécrits, - emblèmes (hymnes, drapeau…) ou monuments contemporains ou postérieurs, - répertoire de chants et de danses, modes vestimentaires, - traités et accords internationaux, - déclarations d’acteurs politiques ou de partis - statistiques économiques diverses, - etc. Il a ensuite pour but de confronter les approches scientifiques de tous les spécialistes de sciences de la société (histoire, géographie,sociologie, philosophie politique, droit, sciences politiques, sciences économiques, littératures) qui, aujourd’hui, focalisent leurs analyses sur l’après 1960 et tentent de mettre en lumière les causes de la fragilité présente des Etats d’Afrique noire autant que leurs atouts pour le futur.

2/4

Revendiquée depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale par un nombre croissant d’intellectuelsAfricains, puis affirmée par les peuples à travers des manifestations, des actions politiques et la faveur des suffrages accordés aux leaders politiques porteurs de cette idée, la volonté d’indépendance n’a pas été une donnée toujours évidente partout et toujours au cours des dernières années de la colonisation européenne en Afrique subsaharienne. Et pourtant, en Afrique de l’Ouest notamment, lesévènements se précipitent à partir de la proclamation de l'indépendance du Ghana en mars 1957. Celle-ci marque l'aube des « soleils des indépendances » qui, en 1960, luit presque partout. Tout devient possible, y compris la lutte armée, pour obtenir cette indépendance des peuples, sourde volonté de liberté qui traverse les âges et marque probablement certains depuis les résistances aux...
tracking img