Cirque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PETITE REFLEXION
SUR
LE CIRQUE
ALLER TOUJOURS PLUS LOIN EN DÉPIT DU RISQUE
le cirque a toujours été renommé pour sa recherche de performences incroyables. En effet, c'était déjà cela qui faisait déplacer les foules aux prémices du cirque dans les arènes
romaines durant l'Antiquité. L'extraordinaire est donc inhérant au cirque, il a participé de sa
naissance. Que cela soit par le biais defauves ou autre bêtes impressionnantes ou par des
numéros de funambulistes ou autres exercices périlleux de la sorte, c'est bien au départ l'aspect
dangereux et épatant qui déplaçait des foules autours de la « piste ». Il est vrai que les prises de
risque des circassiens me fascinent particulièrement, car cela nous détache quelque part de notre
condition d'homme.Nous qui sommes fait pour garderles pieds sur terre, défier la gravité, que ce
soit par des saltos ou en marchant sur un fil au dessus du vide, jouer avec le feu alors que nous
n'y sommes pas insensibles.. tous ces numéros relèvent chez le circassien d'un plaisir particulier
et complexe.
Effectivement, pourquoi rechercher cette montée d'adrénaline si particulière: le
dompteur qui met sa tête dans la gueule du fauve, ou lejongleur qui manie des lames, quel sorte
de plaisir éprouve-t-il sachant que la moindre erreur d'inattention peut lui coûter cher? C'est peutêtre
le jeu avec le danger, le fait de déjouer la peur, de faire quelque chose qui relève de
l'extraordinaire pour un homme, mamifère le plus dénué de tous sur terre. Serait-ce un moyen
d'exorciser un sentiment d'infériorité inconscient? Dompter des bètesdont nous n'aurons jamais la
force, flirter avec les cieux et l'appesenteur alors que nous n'avons pas d'ailes, autant d'exemples
qui montrent que le circassien cherche à outrepasser ses limites humaines.
Cette notion de danger, je l'ai dit plus haut, était présente dès les débuts du cirque avec
les chrétiens jetés aux fauves affamés (bien que la grande différence avec nos circassienscontemporains réside dans le fait que la confrontation avec le danger n'était pas volontaire dans le
cas des sacrifiés), elle reste présente dans le cirque traditionnel et perdure dans le cirque
contemporain ou nouveau cirque. Ne peut on dire que maîtriser le danger, donner l'impression
d'une grande facilité lors de l'éxecution d'un numéro qui a demandé des années de travail et
d'entraînement, nerelève déjà d'un art? Pour ma part, il est clair que oui car l'art est défini en
premier lieu comme « l'aptitude, habilité à faire quelque chose »1. Mais il est vrai que la
dimension artistique n'a été questionnée réellemnt que lors des chamboulements opérés par le
nouveau cirque.
Cirque traditionnel Pinder
1 cf. Le petit Larousse illustré 1998
DE LA PROUESSE TECHNIQUE À L'ART
Lors del'essoufflement du cirque traditionnel dans les années 70 un nouveau cirque se
développe. Les nouveaux circassiens viennent à présent d'écoles de cirque et délaissent les pistes
pour d'autres espaces bien que les pistes symboles même du cirque, subsistent tout de même. En
outre, les animaux se font plus rares, toute la conception du cirque avec ses codes se voit
remaniée. Les numéros ne sont plus desimples collages mais des spectacles avec une histoire, un
sens. Le nouveau cirque est à présent une sorte d'oeuvre d'art totale. En effet, comme le
développe le cirque au risque de l'art la danse contemporaine et le théâtre ont beaucoup apporté
au cirque contemporain. Cependant cela ne va pas que dans un sens, et si des chorégraphes
comme Latuada ou Nadj ont contribué à l'enrichissementartistique du cirque, le cirque a, lui
aussi apporté un nouveau dynamisme à la danse contemporaine ou au théâtre.Dans ce domaine on
peut citer Arielle Mouchkine et son « Théâtre du soleil » qui a effectué un travail remarquable sur
le clown.
Car le nouveau cirque, outre l'art de faire des prouesses veut suciter plus d'interêt de la
part du public qui se lasse, veut avoir un sens et vouloir dire...
tracking img