Citation sur la conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 61 (15092 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience est bien plus que l'écharde, elle est le poignard dans la chair. 
Emil Michel Cioran De l'inconvénient d'être né, in Oeuvres, coll. Quarto, éd. Gallimard, p. 1299
 
• L'inconscience est une patrie; la conscience un exil. 
Emil Michel Cioran De l'inconvénient d'être né, in Oeuvres, coll. Quarto, éd. Gallimard, p. 1345
 
• La sphère de la conscience serétrécissant dans l'action, nul qui agit ne peut prétendre à l'universel, car agir c'est se cramponner aux propriétés de l'être au détriment de l'être, à une forme de réalité au préjudice de la réalité. Le degré de notre affranchissement se mesure à la quantité d'entreprises dont nous nous serons émancipés, comme à notre capacité de convertir tout objet en non-objet. 
Emil Michel Cioran Latentation d'exister, in Oeuvres, coll. Quarto, éd. Gallimard, p. 825
 
• [...] écrire, c'est avoir une très haute conscience de soi-même, et c'est avoir conscience que l'on n'est pas à la hauteur, que l'on n'y a jamais été. 
Christian Bobin (Lettres d'or, coll. folio # 2680, p. 82)
 
• Nos états de conscience coulent dans le temps comme une rivière le long d'une vallée. Demême que la rivière, nous sommes à la fois changement et permanence. Beaucoup plus que les autres animaux, nous sommes indépendants de notre milieu. Notre intelligence nous en a libéré. 
Alexis Carrel (L'homme cet inconnu, p.97, Livre de Poche n° 445-6)
 
• [...] pour un homme, prendre conscience de son présent, c'est ne plus rien attendre. 
Albert Camus  (Noces, p.26,Folio n°16)
 
• Faire des cadeaux est une habitude épouvantable, naturellement contractée par mauvaise conscience et, très souvent aussi, par la peur commune de la solitude [...] 
Thomas Bernhard (Maîtres anciens, trad. Gilberte Lambrichs, p.163, Folio n°2276)
 
• La plupart des hommes sont habitués à leur travail, leur occupation, à quelque occupation, quelque travailréguliers, si ce travail, cette occupation s'arrêtent ils perdent instantanément leur contenu et leur conscience et ne sont plus autre chose qu'un état de désespoir morbide. 
Thomas Bernhard  (La cave, trad. Albert Kohn, p.158, Gallimard/Biblos 1990)
 
• [...] ce qui importe à l'homme ce ne sont pas les événements survenus dans sa vie, mais seulement la répercussion de cesévénements dans sa conscience. 
M. Aguéev  (Roman avec cocaïne, trad. Lydia Chweitzer, p.194, Éd. 10/18 n°2959)
 
• Je vous dis que j'ai horreur des consciences ! Cela finit toujours par être embarrassant - pour gouverner. J'aime les héros qui ont peur de moi et qui se font payer très cher. Cela me rassure. Les hommes désintéressés c'est toujours hors de prix. 
Jean Anouilh (Lafoire d'empoigne, p.33, Folio n°1102)
 
• Le plaisir, quand on est une honnête femme, cela ne vous laisse jamais la conscience tranquille. 
Jean Anouilh (Les poissons rouges, p.37, Folio n°6)
 
• Le temps est le meilleur bâtisseur de l'amitié. Il est aussi son témoin et sa conscience. Les chemins se séparent, puis se croisent. 
Tahar Ben Jelloun  (Éloge del'amitié, Éd. Arléa, p.26 )
 
• Quel est l'objet de l'art ? Si la réalité venait frapper directement nos sens et notre conscience, si nous pouvions entrer en communication immédiate avec les choses et avec nous-mêmes, je crois bien que l'art serait inutile, ou plutôt que nous serions tous artistes, car notre âme vibrerait alors continuellement à l'unisson de la nature. 
HenriBergson  (Le rire, p.115, Éd. P.U.F)
 
• L'art n'est sûrement qu'une vision plus directe de la réalité. Mais cette pureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné et spécialement localisé du sens ou de la conscience, enfin une certaine immatérialité de vie, qui est ce qu'on a toujours appelé de l'idéalisme. De sorte qu'on pourrait dire,...
tracking img