Citations gargantua de rabelais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4357 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Prologue.
« C'est pourquoi il faut ouvrir le livre et soigneusement peser ce qui y est exposé. C'est alors que vous vous rendrez compte que l'ingrédient contenu dedans est de bien autre valeur que ne le promettait la boîte ; c'est-à-dire que les matières traitées ici ne sont pas aussi frivoles que, au-dessus, le titre le laissait présumer » (p. 49).
« [...] vous y trouverez un goût plus subtilet une philosophie cachée qui vous révélera de très hauts arcanes et d'horrifiques mystères, en ce qui concerne tant notre religion que, aussi, la situation politique et la gestion des affaires » (p. 51).

Chapitre 1 : La généalogie de Gargantua.
Morale. « Je pense que plusieurs, aujourd'hui empereurs, rois, ducs, princes et papes sur cette terre, sont descendus de quelque porteur dereliquailles ou portefaix, comme, en revanche, plusieurs gueux de l'hospice, souffreteux et misérables, descendent de la race et de la lignée des grands rois et empereurs [....] » (p. 55).

Chapitre 2 : Les bulles d'air immunisées trouvées en un monument antique.
Critique religieuse. « Certains disaient que lécher sa pantoufle/ Valait mieux que gagner les pardons » (p. 61). Allusion ici au Souverainpontife.
Temps de paix. « Puis il en viendra un qui tous les surpasse/ Délicieux, doux et beaux comme on n'a pas idée. / Élevez vos cœur, désirez ce repas, / Tous mes fidèles » (p. 67).

Chapitre 3 : Comment Gargantua fut porté onze mois au ventre de sa mère.
Mariage et grossesse de Gargamelle. « A l'âge d'homme, il épousa Gargamelle, fille du roi des Parpaillons, [...] ils faisaient ensemblela bête à deux dos, se frottant joyeusement leur lard, tellement qu'elle se trouva grosse d'un beau fils qu'elle porta jusqu'au onzième mois » (p. 69).

Chapitre 4 : Comment Gargamelle étant grosse de Gargantua mangea profusion de tripes.
Raison de l'accouchement. « Le fondement lui échappait, par un après-dîner, le troisième jour de février, pour avoir mangé trop de gaudebillaux » (p. 73).Chapitre 5 : Les propos des biens ivres.
Ce chapitre montre que derrière les bouffonneries professées un sens plus profond est à dégager.
Plaisanterie faisant allusion à l'éternité. « Moi, pauvre pécheur, ce n'est pas mon cas : faute de boire pour la soif du moment, je préviens celle à venir, vous saisissez ? Je bois pour les soifs de demain. Je bois éternellement » (p. 77).
Traductionmaladroite d'un adage de Saint Augustin. « Mon âme s'enfuira vers quelque mare aux grenouilles : l'âme n'habite jamais en un lieu sec » (p. 77).
Evocation de la création divine. « Dieu tout-puissant a fait les planètes, et nous, nous faisons les plats nets » (p. 83).

Chapitre 6 : Comment Gargantua naquit d'une façon bien étrange.
Naissance de Gargantua. « Par suite de cette accident, lescotylédons de la matrice se relâchèrent au-dessus, et l'enfant les traversa d'un saut ; il entra dans la veine creuse et, grimpant à travers le diaphragme jusqu'au-dessus des épaules, à l'endroit où la veine en question se partage en deux, il prit son chemin à gauche et sortit par l'oreille de ce même côté » (p. 89).
Tentative d'explication religieuse de l'étrange naissance. « Ah ! de grâce, ne vousemberlificotez jamais l'esprit avec ces vaines pensées, car je vous dis qu'à Dieu rien n'est impossible et que, s'il le voulait, les femmes auraient dorénavant les enfants de la sorte, par l'oreille » (p. 91).

Chapitre 7 : Comment son nom fut attribué à Gargantua et comment il humait le piot.
L'origine du nom. « Le bonhomme Grandgousier [...] entendit l'horrible cri que son fils avait poussé enentrant dans la lumière de ce monde, quand il braillait pour demander : « A boire ! à boire ! à boire ! » Ce qui lui fit dire : « Que grand tu as ! » (sous-entendez : le gosier) » (p. 93).
Baptême. « Ensuite, pour apaiser l'enfant, on lui donna à boire à tire-larigot, puis il fut porté sur les fonts*, où il fut baptisé, comme c'est la coutume des bons chrétiens » (p. 93).
* fonts baptismaux....
tracking img