Citoyenneté et civilité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1998 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Les concepts de citoyenneté et de civilité de nos jours sont tellement importants que leur étude dans approfondies à l'école et amplement justifies. Au regard de la société en mouvement qui est la nôtre, des multiples démonstrations, de la violence dont nous sommes témoins au quotidien tant dans la rue que dans les quartiers et les établissements scolaires et enfin du sentimentmalheureusement croissant d'insécurité qui ne cesse de croître au sein de la population, il est important non seulement de toucher du doigt les questions de citoyenneté et de civilité, mais aussi même quelque part de comprendre les causes de la « désintégration sociale » de la société dans laquelle nous vivons.
En effet est-il possible d'envisager ne fusse qu'un instant que toutes les horreursauxquelles nous sommes confrontes sont uniquement dû à une mauvaise éducation civique de la population ? Peut-être faudrait il juste considérer que « les résurgences inquiètes de "la question de la citoyenneté" ou de la "civilité" (souvent abusivement amalgamées) semblent indiquer que ces dernières ne vont plus de soi » ? Il est impossible de fournir une réponse simple et claire ne fusse que parce quela complexité des deux termes ne le permettent pas. La citoyenneté est en effet « concept riche mais complexe, qu'on confond trop souvent aujourd'hui avec celui de civilité, confusion qui peut être source de déconvenues . ».
L'objectif de notre étude ne consistera pas à analyser les problèmes et crises liées tant à l'un qu'à l'autre concept. Il s'agira beaucoup plus de « rappeler tout d'abord lesdéfinitions des deux réalités et notamment les diverses dimensions de la culture citoyenne ».

CIVILITÉ ET CITOYENNETÉ : DEUX CONCEPTS SEMBLABLES ?

-DÉFINITION

Avant de voir s'il est possible de tracer les parallèles entre ces deux concepts, il convient préalablement de comprendre leur signification profonde. Les questions ici sont donc assez simples. Qu'est-ce que c'est que lacitoyenneté ? Qu'est -e que c'est que la civilité ? Quelles sont les points communs qui peuvent exister entre ces deux concepts. Arrêtons nous tout d'abord sur la citoyenneté. Quelle définition peut on lui donner ?
« La citoyenneté au sens juridique est un principe de légitimité juridique. De manière générale, un citoyen est une personne qui relève de l'autorité et de la protection d'un État et parsuite jouit de droits civiques et a des devoirs envers cet État. Chaque citoyen exerce à sa façon la citoyenneté telle qu'elle est établie par les lois et intégrée dans l'ensemble des moeurs de la société à laquelle il appartient. La citoyenneté est aussi une composante du lien social. C'est, en particulier, l'égalité de droits associée à la citoyenneté qui fonde le lien social dans la sociétédémocratique moderne. Les citoyens d'une même nation forment une communauté politique. »

Il serait cependant naïf de s'arrêter à cette seule définition. Il conviendrait de tenir compte d'un aspect très important de la « culture citoyenne ». Cette dernière a en effet multidimensionnelle.

C'est la raison pour laquelle de nombreux chercheurs s'accordent à voir ce concept sous trois angles différents.«c'est d'abord un idéal, c'est-à-dire des valeurs mobilisatrices; c'est ensuite un ensemble articulé de normes politico-juridiques, c'est-à-dire de droits et de devoirs qui se légitiment les uns les autres et sont garantis par le pouvoir politique, sachant que celui-ci s'exerce encore pour l'essentiel dans le cadre de l'Etat-nation; c'est enfin un certain nombre de pratiques efficaces des citoyenspour participer activement à l'animation de la vie collective dans la Cité. Valeurs, normes et conduites sociales effectives : voilà bien les éléments d'une culture au sens sociologique du terme, qui n'a rien de "naturel", qui est au contraire variable selon les lieux et les époques et apparaît donc comme un "construit" historique qui devra en conséquence être acquis et transmis pour survivre...