Citoyennete et travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1474 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
CITOYENNETE ET TRAVAIL

Sommaire

L'un des premiers droits que donne la citoyenneté dans n'importe quel pays du monde est celui au travail. C'est un droit qui d'une certaine manière est aussi un avantage pour l'État. Un citoyen qui ne travaille pas est un citoyen dont l'État devra s'occupe ce qui sur le plan économique du terme n'est absolument pas rentable. Cependant, dans le monde enévolution qu'est le nôtre , le concept de citoyenneté n'est déjà plus ce qu'il était il y a de cela quelques siècles. Dans la Grece antique plus particulièrement à Athènes un citoyen ne pouvait l'être que de sang. Tandis que de nos jours n'importe quel individu qui le, désir peut renonce à la citoyenneté qu'il a acquise par « le sang » pour prendre une autre ou en encore bénéficier de plusieurscitoyennetés à la fois.

Quelle est donc de nos jours la relation entre la citoyenneté et le travail. Est-ce que la citoyenneté garantie forcement le travail ? Faudrait il tenir compte d'autres facteurs ?

LE DROIT AU TRAVAIL

C'est l'un des droits fondamentaux. Tout homme ou qu'il se trouve a le droit s'il le désire a le droit de travailler. Dans n'importe quel pays du monde tant les citoyens, queles étrangers ont ce droit. Nul ne peut être refuse de travail sous le prétexte qu'il est étranger. En théorie c'est vrai en pratique pas toujours. La n'est cependant pas la question. Limitons nous uniquement à la théorie. S'il est vrai que tant l'étranger que le citoyen d'un pays X ont le droit de travailler dans le dit pays est ce donc à dire qu'il n'y a absolument aucune différence entre cesdeux personnes. Si l'étranger venait a acquérir la citoyenneté de ce pays aurait il le même accès au travail que le citoyen de « sang »

Il convient avant de répondre à ses questions de se souvenir d'un fait. Chaque état est dans le devoir de défendre et protéger ses citoyens. Il est donc évident que l'étranger et le citoyen n'auront jamais le même accès et les mêmes droits au travail. Si vous êtescitoyen d'un pays X et que vous souhaitez travailler dans un pays Y vous devrez préalablement obtenir une permission de travail dans le dit pays. Ceci est fait pour limiter au maximum le nombre d'étrangers « actifs », car l'État avant de recruter de la main d'oeuvre ailleurs doit s'assurer que celle-ci est déficitaire dans le pays. Dans ce sens le citoyen est privilégié. Il n'a nul besoin depermission . Il est dans son pays et par conséquent a le droit de se faire embaucher où il le désire si bien sûr il remplit les conditions exigées. La réponse est donc claire. L'étranger par rapport au citoyen est défavorisé.
Supposons que cet étranger au bout d'un certain temps obtient la nationalité du pays en question. Bénéficie t-il désormais des mêmes droits que les autres ? Théoriquement oui.La pratique n'est pas toujours un juste suivi de la théorie c'est pourquoi il serait un peu naïf de dire que que l'étranger d'hier devenu citoyen aujourd'hui bénéficiera exactement des mêmes droits que le citoyen de sang. Néanmoins, ce dernier sera désormais en droit de réclamer ce droit en tant que citoyens devant les tribunaux. Les plus grands avantages dont bénéficie le citoyen, sont sans aucundoute les avantages sociaux. La couverture sociale du citoyen au travail est complète. En cas de perte de travail il bénéficie de soutien de l'État.

Cette idée n'est cependant que la partie visible de l'iceberg. En effet de plus en plus les États, surtout développés souffrent de la recrudescence d'un fléau : Le travail clandestin. C'est le cauchemar des gouvernements occidentaux. Les originesde ce problème aussi paradoxales que cela puisse être se cache justement dans le développement de ses pays. Plus le pays est riche, plus le niveau de vie augmente, ce dernier augmente en même temps que les salaires. De surcroît, l'augmentation du niveau de vie implique l'augmentation des salaires ainsi que celle de la couverture sociale. Les employeurs se retrouvent dans l'obligation de payer...
tracking img