Civilisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
B) Les acteurs

le monde est passé successivement par plusieurs phases durant lesquelles il était divisé de différentes manières. Dès la fin des années 1980, les distinctions majeures entre les peuples deviennent culturelles : C’est le début de l’ère civilisationnelle, les deux blocs de la Guerre froide disparaissent alors pour laisser place aux civilisations. » De nos jours, notre planète setrouve dans une crise identitaire et les distinctions essentielles entre les êtres humains ne se font plus d’une manière idéologique, politique ou économique, mais culturelle. Chaque peuple s’identifie surtout par une délimitation des autres, la religion en joue un rôle principal. Dans ce monde, il y a désormais deux sortes de politique : la politique locale de l’ethnicité, et la politique globaleou internationale des différences civilisationnelles. Dans d’autres mots, « la politique est à la fois multipolaire et multicivilisationnelle. » (13) Les distinctions entre les cultures se font selon la pensée, c’est-à-dire, la langue, l’histoire, la religion, les coutumes, les institutions, et non plus selon l’apparence, comme la couleur de peau, etc. En conséquence, Huntington fragmente lemonde du XXIème siècle en huit blocs civilisationnels, qui sont hostiles les uns aux autres :

1) La civilisation chinoise, reposant sur le confucianisme.
2) La civilisation japonaise, reposant sur le shintoïsme.
3) La civilisation hindoue, reposant sur l’hindouisme.
4) La civilisation musulmane autour de l’islam.
5) La civilisation occidentale reposant sur le judéo-christianisme.
6) Lacivilisation orientale orthodoxe.
7) La civilisation d’Amérique latine, reposant sur le christianisme.
8) La civilisation africaine autour de la religion traditionnelle.

B ) la revolution culturelle du monde musulmans

La crise de transition vers la modernité frappe surtout, en ce moment à l'échelle mondiale, le monde musulman ; elle est à l'origine de ce que l'on appelle communémentl'islamisme. Mais il faut comprendre que cette crise n'a pas de rapport intrinsèque avec la nature de l'Islam en tant que système religieux. Il y a quelques décennies la face noire du progrès se manifestait dans un pays comme le Cambodge, où la non-violence du bouddhisme n'a pas empêché le quasi-génocide Khmer rouge, ou au Pérou, où le catholicisme n'a pas fait obstacle à la férocité du mouvement «sentier lumineux ». La marche de l'alphabétisation est universelle et l'instabilité transitoire des systèmes culturels qu'elle entraîne ne l'est pas moins. La seule distribution des indices de fécondité dans le monde arabe et musulman révèle que celui-ci constitue la partie du monde qui subit de plein fouet le choc de la modernisation. C'est pour cela qu'il est le lieu d'une majorité des phénomènesd'anxiété religieuse ou idéologique, et de violence.
C'est cette problématique de la modernisation, que nous appliquons dans cet article au Maroc, pays où se produit actuellement une révolution des mentalités d'une ampleur très supérieure à ce que suggère l'évolution modeste des paramètres économiques. L'indice de fécondité est passé entre 1982 et 2004 de 5,5 à 2,5 enfants par femmes. La mêmeévolution avait eu lieu en France entre 1760 et 1910, en Russie entre 1928 et 1958. La population marocaine vient de faire en 22 ans, ce que la France avait mis 160 ans à réaliser, selon un rythme proche de celui de la Russie à laquelle il avait fallu 30 ans. Nous examinerons en détail la signification de cette évolution, non seulement en termes de causalité mais aussi en termes d'effets, positifs etnégatifs.

Le déclenchement : crise économique, révolution mentale

En 1975, le Maroc s'est trouvé à la croisée des chemins, avec un double virage économique et politique. Le prix du phosphate, sa principale ressource d'exportation, a chuté, tandis que les dépenses de l'Etat se sont envolées après la Marche Verte de novembre 1975 et la récupération du Sahara espagnol. En 1983, le programme...
tracking img