Claire de femme de romain gary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Clair de femme, Romain Gary



1. Développement problématisé
2. La conception de l’existence :
a) La vision particulière de l’existence
b) D’autres composantes ?
c) Confrontation au projet existentialiste d’Albert Camus
et au propos des exposés précédentes.
3. Explication de texte

Clair de femme est un magnifique roman qui nous parle de l’importance de la vie en couple.Michel, un des personnages principaux, est face au futur suicide de son grand amour, Yannick, car celle-ci a une maladie la conduisant vers la mort. Courageuse et confiante, elle préfère sombrer dans le sommeil le plus profond en solitaire. Exhortant ainsi l’homme de sa vie à en aimer une autre. Trouver l’oubli dans l’amour, et affranchir leur histoire au-delà de la mort.
La problématique qui RomainGary nous présente est le fait qu’on ne puisse pas vivre sans amour, plus précisément, si on ne vit pas en couple. « La seule valeur humaine de l’indépendance est une valeur d’échange. Quand on garde l’indépendance pour soi, tout seul, on pourrit à la vitesse des années de solitude. (...) Le couple, cela signifie un homme qui vit une femme et une femme qui vit un homme » , l’homme est à moitiéhomme et à moitié innommable. Donc il parvient à substituer une autre moitié à cette moitié innommable qu’il porte en lui. «… un homme libre de femme, une femme libre d’homme soufflent dans leur moitié de vie jusqu’à ce que ça s’enfle et prenne toute la place » Romain Gary tente de nous indiquer qu’en dehors du couple l’homme et la femme ne cesseront jamais de vouloir trouver leur moitié le Tout dece qu’ils sont individuellement. L’auteur aime nous raconter des histoires d’amour entre un homme est une femme, parce qu’il s’y retrouve. Le couple dont il parle n’a pas à être hétérosexuel, ni homosexuel. Car dans le roman on trouve aussi le couple de Señor Galba est son chien Matto Grosso. Donc la question n’est pas là. Le couple n’est pas fondé sur une différence ou similitude sexuelle, maissur l’existence d’une dichotomie propre à l’être humain en général. « Le couple, Lydia, et tout le reste n’est qu’accouplement. » , ça nous dit que pour Gary le couple est un attachement spirituel qui a priori n’a rien de sensuel ou de physique. C’est la reconnaissance de deux âmes sœurs, l’unification de deux moitiés de personnes.
On dit que dans l’amour on donne quelque chose que l’on n’a pas àquelqu’un qui n’en veut pas, dans le couple par contre, on donne quelque chose que l’on n’est pas à quelqu’un qui ignore alors ce qu’il n’a pas, c’est- à -dire ce qui lui manque et qu’il veut. On voit ici Michel qui tente d’offrir à Lydia ce que lui-même n’est pas mais aspire à devenir : un homme heureux, qui ne souffre plus de la disparition de la femme qu’il aimée et vécue, son épouse Yannick.Il voudrait même donner à Lydia l’inspiration nécessaire pour qu’elle aspire enfin elle-même et par elle-même à ce qu’elle n’est pas encore, à savoir une femme heureuse, ne souffrant plus ni d’avoir perdu sa fille ni de la culpabilité de ne plus aimer son mari. Leur attachement mutuel tien à cette source d’aspiration. Romain Gary ne veut rien savoir de la réalité de la séparation, de ladisparition ou de la mort possible de l’aimé(e). Il dit que « aimer, est la seule richesse qui croît avec la prodigalité. Plus on donne et plus il nous reste. » . Le don d’amour n’est pas un don de mort, mais un don de vie. En tant que don de vie, le don d’amour donne à l’aimé, qui est un individu vivant, la possibilité d’éprouver d’avantage la vie qu’il porte en lui, et cela de telle sorte que ce don nefait qu’accroître en lui son goût ou son appétit de vivre. Le don d’amour est vivifiant. La vie est infinie et le don d’amour inépuisable. C’est pour ça que Yannick envoie Michel trouver une autre femme pour qu’il puisse continuer a vivre. « Mais si un jour je cesse d’aimer, c’est que je n’aurai plus de poumons. Vous êtes là, il y a clair de femme, et le malheur cesse d’être une qualité de la...
tracking img