Classicisme

Pages: 5 (1063 mots) Publié le: 3 mars 2011
Le classicisme.
Contrairement aux autres courants qui le précèdent, le Classicisme touche principalement la France. Le but premier de ce mouvement littéraire est de concevoir une harmonie dans les textes, les écrits. À cette époque, les écrivains doivent se plier à des règles strictes car il ne faut pas oublier que le Classicisme atteint son apogée avec le règne de Louis XIV. Car après les excèsdu Baroque, il faut remettre un peu d'ordre et le roi soleil désire laisser sa trace dans l'histoire. Cette littérature sert également à représenter la gloire du Roi et à montrer la beauté du peuple français. On y retrouve l'idéal de l'honnête homme qui se doit d'agir comme s'il était à la cour du Roi (cultivé, humble, courtois). Elle se doit, de plus, d'être réaliste sans toutefois manquer derespecter les règles de la bienséance. C'est une période où on retrouve un climat religieux, moralisateur comme avec les Fables de La Fontaine. On y retrouve aussi un retour aux textes antiques et l'ajout de trois règles fondamentales dans les grands drames théâtraux : unité de lieu, d'action et de temps. Le classicisme concerne la littérature du XVIIe siècle, en particulier le théâtre mais aussid'autres arts comme la musique, la peinture ou l'architecture.
Tout d’abord nous étudierons l'idéal classique, puis l'esthétique classique et en fin les autre forme d’arts classique.

I / L’idéal classique en littérature.
Le terme "classicisme" est utilisé pour désigner d'une part les auteurs de l'Antiquité dignes d'être imités et d'autre part les auteurs, de la seconde moitié du XVIIe siècle,qui développent une esthétique fondée sur la recherche de la perfection. L’idéal classique est caractérisé pars l’imitation des anciens. Les grands auteurs de l'époque, tels Corneille, Racine, Molière, La Fontaine… s'inspirent des Grecs, Euripide, Aristophane, Ésope… et des Latins, Plaute, Térence, Virgile et Horace. Cependant cette imitation ne doit pas être confondue avec le plagiat. Lesécrivains du XVII éme siècle conservent dans leurs œuvres cette part caractéristique de leur époque. Dans ce sens, La Fontaine dis dans son œuvre Épître à Huet :
« Mon imitation n'est point un esclavage [...]
Je ne prends que le sens, le tour et l'idée
Tâchant de rendre mien cet air d'antiquité ».
Ce culte des anciens transparaît également avec l’établissement des règles classiques, exposées parBoileau dans l’Art poétique (1679) qui est directement inspirées par Horace et Aristote. On peut également rappeler que la majorité des Fables de La Fontaine sont adaptées de leurs équivalentes antiques, et que Molière s’est beaucoup inspiré de Plaute, entre autre l’Avare (1668) s’inspire de Aulularia (La Comédie de la marmite).
II /L'esthétique classique en littérature.
Les auteurs classiques doivent «instruire et plaire», pour corriger les vices de la société. Boileau dans l’Art poétique (1674) codifie le théâtre, qui est soumis à des règles strictes.
Tout d’abord la règle des trois unités. L’unité d’action : les intrigues secondaires sont proscrites. Cela permet de concentrer l’intérêt dramatique sur le sujetprincipal de l’œuvre et de simplifier l’intrigue. L’unité de temps : la durée de la représentation théâtrale doit coïncider avec la durée de l’action représentée. À la différence du théâtre baroque où les événements pouvaient s’étendre sur plusieurs jours, mois, voire plusieurs années, l’action des pièces classiques n’excède pas les vingt-quatre heures. L’unité de lieu :l’action doit se dérouler en un lieu unique. On peut observer ces caractéristiques dans Andromaque de Jean Racine.
En suit les règles de vraisemblances et de bienséances. À l'époque classique, la « règle de bienséance » voulait que, dans une pièce, les acteurs, lorsqu'ils étaient sur scène, ne se battent pas, ne meurent pas (ils pouvaient mourir derrière les décors), ne mangent et ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !