Clientys

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Stage en entreprise

L’identité de l’entreprise :
Clientys : 2, rue de Rennes - 49100 ANGERS (siège social : 9, rue Pagès, 92156 SURESNES, France)
Créée en 2001 par trois directeurs financiers, elle comporte aujourd’hui 60 salariés. C’est une entreprise privée de services. Son domaine d’intervention est le cycle client. En cela, Clientys propose un diagnostic pour optimiser lecycle client d’une entreprise, ainsi qu’une externalisation de celui-ci en le prenant entièrement ou en partie en charge.
11Le cycle client (les services assurés par Clientys) :


L’entreprise possède des ordinateurs et téléphones. Elle s’est aussi dotée d’un scan pour la reconnaissance de documents (chèques…) ; les factures sont mises en ligne et numé-risées ; elle dispose de logiciels tel DSO(recouvrement), ou full Web (traitement des litiges).
Clientys vend ses services aux entreprises comme La Poste, ADA, Canon, Hachette, Kodak, ou encore Orange, pour les plus connues.
Les métiers : agent administratif en comptabilité (assez polyvalents), gestionnaire en recouvrement, gestionnaire en contentieux… Il n’y a pas spécialement la formation dans l’entreprise.

Les salariés ont uneheure pour déjeuner (et les stagiaires aussi), en travaillant de 9 heures à 17 heures. Ils peuvent déjeuner sur place (frigidaire) ; c’est comme ils le souhaitent.
Pour la sécurité, ce sont les dirigeants de l’entreprise.
Mon journal de bord :
Lundi : Petit tour des locaux, premiers « bonjour », et présentation par M. PEIGNE de Clientys. Je suis en stage avec Romane de Montferrand. On découvrele lettrage des factures pour les associer à leurs paiements (chèques, virements…), et on commence le rapport. La journée est chargée pour les salariés qui sont dix sur la saisie des effets en fin de journée. En effet, le coursier à Suresnes avait oublié d’aller chercher les factures et les chèques ; et comme il faut aussi les scanner, il y a eu du retard. Donc, ça bosse ! On ne participe pourl’instant pas beaucoup, mais la semaine est encore longue…
Mardi : Ce matin, découverte du traitement des virements, puis des effets et des chèques, pour Eurofactor, entreprise dont les factures sont en partie sous-traitées par Clien-tys. Cela consiste à retrouver les factures dans les fichiers à partir des images, et à donc bien les saisir, pour permettre ensuite à Eurofactor de faire sacomptabilité. Nous pouvons effec-tuer nous-mêmes la double-saisie, mesure de contrôle pour toute saisie. Elles diffèrent un peu, mais toujours, ce sont des chiffres, des chiffres et encore des chiffres à rentrer ! L’après-midi, on a fait les remises de créances, ce qui revient à recopier un tableau dans un deuxième tableau pour rentrer les différentes factures dans les bases de données. On voit tout de suitel’intérêt d’un double écran, avec la souris qui se balade sur les deux sans dis-tinction aucune, dispositif dont chaque salarié est équipé.
Mercredi : Service recouvrement. Tous les jours on passe voir un « service » diffé-rent. Je suis avec Anthony Suhard, service de recouvrement pour Coriolis (opérateur télé-phonique). Très sympa. Il s’agit de relancer les clients qui n’ont pas réglé leursfactures chez Coriolis. Anthony a donc une liste pour la journée et appelle ceux qui n’ont pas payé, ou leur envoie un sms de mise en garde (= voie amiable). Il a ensuite plusieurs moyens de pression, comme restreindre la ligne pour la limiter aux appels extérieurs, puis la suspendre complè-tement, pour ensuite faire passer le client au service contentieux (30% de frais en plus). Il y a donc contactdirect avec le client qui peut être assez récalcitrant, ou, pas toujours très ré-veillé… Il faut d’abord rechercher son compte sur l’ordinateur. Et Anthony se construit aussi un calendrier pour garder en mémoire les délais de paiement des clients, et (malheureuse-ment pour eux) ne pas les oublier. L’après-midi, on a fait quelques effets sur les 850 à traiter dans la journée ; et sinon, on a...
tracking img