Clonage animal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CLONAGE ANIMAL
Le clone Dolly

Chez beaucoup d’animaux clonés, les troubles du développement sont fréquents et causés par une immunité déficiente. Par exemple, le gaur Noah ou la vache Marguerite sont morts quelques semaines après leur naissance. Marguerite souffrait d’une atrophie du thymus et des ganglions lymphatiques, responsable de la chute de ses taux d’hémoglobine et de lymphocytes.Age des clones

On a constaté un raccourcissement anormal des chromosomes. Il est admis que la taille des chromosomes diminue avec l’âge. Dans le cas des animaux clonés, la longueur de leurs chromosomes correspond à celle d’un animal qui aurait « cumulé » son âge et celui de l’animal dont il est le clone. Autrement dit, on crée des animaux «nés vieux » d’un point de vue génétique. Cependant,l’animal présente toutes les caractéristiques physiques propres à son âge réel.

Diversité génétique

Au-delà des problèmes éthiques soulevés par le clonage, la technique de dupliquer le matériel génétique et de le faire proliférer dans la nature induit une dangereuse réduction de la diversité génétique. Les risques sont nombreux : ralentissement de l’évolution des espèces, diminution del’adaptabilité à l’environnement…

15 avril 2009 : Du cabillaud cClonage reproductif animal :

Recherche : Etude du développement précoce de l'embryon, de ses dérèglements et des conditions d'utilisation des cellules souches dans un but thérapeutique.
Elevage ? Multiplication des meilleurs reproducteurs mâles, des meilleurs animaux pour le rendement en lait, la qualité de la viande, etc. Mais ilfaudra auparavant s'assurer que le clonage ne présente pas de risques génétiques pour la descendance. Personne ne sait si nous mangerons un jour des clones...
Sauvegarde d'espèces en voie de disparition ? Peut-être, mais cela nécessiterait d'avoir accès à de nombreuses femelles. En effet, il faut une centaine d'ovocytes pour obtenir un animal. Et cela risque de s'avérer souvent très difficile...
Leclonage reproductif animal peut aussi être couplé à la transgénèse
Des animaux transformés génétiquement (difficiles à obtenir) pourraient être reproduits par clonage dans les cas suivants :
• recherche (modèles animaux de maladies humaines).
• production de médicaments (dans le lait par exemple).
• xénogreffes (cœur de porc sans marqueurs immunitaires par exemple).
||

Pourquoi cloner des animaux ?
|[| | |
|p| | |
|i| | |
|c| | |
|]| | |

Que peut apporter le clonage animal
à la recherche médicale ?

Le clonage est un nouvel outil très utile pour étudier ledéveloppement précoce de l’embryon, ou la différenciation cellulaire et ses dérèglements, à l’origine des cancers. Associé à la transgenèse - technique de modification du génome par introduction de séquences d’ADN -, il permet de fabriquer des animaux avec un gène produisant une substance d’intérêt thérapeutique. C’est le cas aujourd’hui avec les lapines, les moutons et les vaches qui produisent dansleur lait ou dans leur sang des molécules-médicaments comme des anticorps ou des enzymes qui permettent la coagulation du sang.
Cloner des animaux pourrait-il être intéressant pour l’élevage ?

Il est encore trop tôt pour le dire car non seulement la technique est peu efficace mais il faut aussi s’assurer qu’il n’y a pas de risques génétiques pour la descendance, ce qui n’a pas encore été évalué.Mais si des améliorations étaient apportées alors le clonage animal pourrait permettre de mieux utiliser les meilleurs mâles reproducteurs, par exemple.
Peut-on espérer préserver par clonage des espèces en voie de disparition ?

Des races animales à l’intérieur d’une espèce, sûrement. Cela a d’ailleurs déjà été réalisé chez le bovin et le mouton. Pour les espèces menacées, ce n’est à ce...
tracking img