Clonage argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 6. Analyser deux points de vue opposés sur le clonage
Texte 1 et 2. Extrait de la revue Notre Temps, nov. 1999, p.104
1.
Michelle Plachot. Biologiste chargée à l’INSERM, responsable dulaboratoire de fécondation in vitro à Sevres (Hauts-de-Seine).
« Je suis en faveur du clonage thérapeutique. Il s’agit là de mettre en culture certaines cellules embryonnaires humaines. Elles vont sedifférencier et donner les cellules (nerveuses, osseuses, etc.) qui composent l’organisme humain. Ces tissus peuvent ensuite servir à des greffes ou régénérer les organes de personnes malades.
Cesperspectives sont porteuses d’espoir, c’est pourquoi je pense qu’il faut autoriser thérapeutiques. Mais elles soulèvent la question éthique de créer un embryon humain à la seule fin de constituer unréservoir de cellules, puis de les détruire. Elles doivent donc donner lieu à un débat de société.
Je suis en revanche farouchement opposée au clonage humain reproductif. Un enfant doit être le résultatdu hasard d’n brassage génétique, pas la copie programmée et génétiquement conforme d’un individu.
Je pense hélas que dans certains pays, tels les Etats-Unis, le clonage reproductif sera bientôtréalisé. »

2.
Axel Kahn. Généticien directeur de recherche à l’INSERM, membre du comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé.
« Durant la prochaine décennie,quelques enfants naîtront par le procédé du clonage humain. […]
Les partisans de cette forme de reproduction asexuée estiment qu’elle permet de repousser les limites de l’infertilité et qu’elle peutatténuer la détresse des parents ayant perdu un enfant. Mais la liberté des parents par rapport à ce que doit être leur enfant n’a-t-elle pas des limites ?
Une de nos forces vient du fait que nous sommesseuls et uniques. De quel droit va-t-on accepter que les hommes, d’un seul coup, aient le privilège inouï de décider que d’autres vont naître, qui leur ressembleront, et dont ils auront décidé...
tracking img