Cluny bibliographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 47 (11626 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Introduction
CLUNY (Abbaye et Ordre de)



I. Introduction


II. Fondation


III. Les abbés


IV. Discipline et institutions clunisiennes


V. Provinces clunisiennes



1° L’Angleterre et les Clunisiens



2° Les Clunisiens en Allemagne



3° Les Clunisiens en Espagne

VI. Arts et Lettres




1° Architecture



2° Sculpture



3° Peinture4° Les écrivains clunisiens

Bibliographie

Dans le développement de la civilisation, la multiplication des monastères joua en Occident un rôle considérable ; les cloîtres furent dès le viie s. les cellules qui, joignant leurs forces vives les unes aux autres, allaient créer l’Europe nouvelle. Sur le plan religieux, ils furent, par leur apostolat, leur exemple et leurs prières, les foyers de lachristianisation des Barbares. Il semblait à S. Boniface que, « pour gagner les peuples à la foi catholique, les monastères étaient plus aptes que le ministère ecclésiastique » (A.S., sept. vii, 1867, p. 713). Mais cette forme de l’activité des réguliers : le prosélytisme religieux, particulièrement chère aux Anglo-Saxons et aux Germains, fut seulement l’une des deux tendances monastiques entrelesquelles la lutte se poursuivit pendant tout le Moyen Age ; l’autre, le service divin et la conservation de la culture antique, plus récente et plus étroite, fut surtout en honneur chez les Francs. L’un des principaux soutiens de cette conception fut Charlemagne. Originaire d’une contrée organisée par les évêques, il interdit aux monastères de s’occuper du ministère paroissial pour les cantonneravant tout dans leur rôle de centres intellectuels et économiques. Il souhaita également, dans un dessein de centralisation, unifier les règles et les observances. C’est l’idéal que S. Benoît d’Aniane, sous son successeur immédiat, allait s’efforcer de réaliser : restauration de l’esprit de la Règle de S. Benoît, fixation des observances monastiques et des usages liturgiques dans le cadre del’unité impériale, impulsion toujours plus forte donnée à un esprit monastique qui prenait de plus en plus conscience de lui-même et de ce qu’il considérait comme ses véritables fins. Ce souffle nouveau était aussi, en quelque sorte, une réaction de rigorisme oriental et d’uniformisation ; contre eux s’insurgea l’esprit conservateur de l’école cassinienne dont le théoricien fut Paul Warnefried et lechampion Hildemar. Pour faire triompher la conception dont Aniane dans les pays latins et Cornelimunster-sur-Inde en Germanie étaient au ixe s. des monastères types, il faudra Cluny.
Le grand fait du xe s. est bien la restauration monastique par la réforme qui se généralisera au xie s. Les principaux moyens en sont l’affranchissement des maisons régulières de toute ingérence séculière et autant quepossible épiscopale, et partant la restitution aux monastères de leurs biens ainsi rendus à leur destination première. En favorisant le triomphe de l’immunité des grandes abbayes, en substituant l’avouerie à la garde, Cluny allait du même coup faire entrer les monastères dans la hiérarchie féodale. On peut admettre que le mode de propagation de l’idée clunisienne fut une des causes de son succèsrapide. La méthode de pénétration qu’adopta Cluny, différente de celle des premiers siècles et des temps modernes, avait été pratiquée au viiie s. par les religieux bénédictins disciples de S. Boniface soit dans les pays anglo-saxons, soit en Germanie ; elle progressait du haut vers le bas, de l’extérieur vers l’intérieur, en ce sens qu’elle s’efforçait de gagner tout d’abord les princes et lesgrands, que le peuple suivait. Pour remédier au danger de revirement chez les princes, on cherchait au dehors l’appui du bras séculier (les Francs, plus tard l’empereur, enfin le pape) qui donnait à la prédication ou à la réforme une autorité particulière. Sur les peuples rapidement convertis, le travail en profondeur s’opérait ensuite : abbayes et paroisses étaient fondées, les premières...
tracking img