Cmmentaire l'assomoir, zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 

Lecture analytique

L’Assommoir d’Emile Zola

Chapitre 10

ID FDL : 567

« L’Assommoir » d’Emile Zola

Sommaire

I) Un tableau pathétique de la classe ouvrièreII) Une prise de conscience de la misère

• Contraste

• Formules imagées

Analyse

L'Assommoir chap. X

" Mais ce fut là le dernier beau jour du ménage. [...] volé chezson patron "

Au chapitre X, Gervaise et Coupeau ont fêté le dernier événement joyeux : la communion de Nana. Puis ils tombent dans la misère et s'installent dans un appartement sordide au6ème étage (le coin des pouilleux). Opposition avec leurs débuts au chap. II (maison de la Goutte d'Or). Paradoxalement, c'est lorsqu'ils habitent dans les hauteurs qu'ils sont au plus bas de l'échellesociale. Zola veut interpeller ses lecteurs de la bourgeoisie et fait donc un tableau pathétique de la condition ouvrière.
I Un tableau pathétique de la classe ouvrière
Pour donner une tonalitépathétique à son texte, Zola utilise plusieurs procédés : composition de la scène, gradations, élargissement final.
- Composition de la scène : Le texte suit un crescendo : Au début, torture de lafaim : " les fringales arrivaient ", " les danses devant le buffet ", " les dîners par coeur " : fait écho à la scène de l'oie rôtie (contrepoint tragique) Puis évocation du froid : " la petite Sibériede leur cambuse ", " ce gredin de décembre ", " il glaçait la pièce " Enfin, menace de l'expulsion : les Coupeau vivent finalement avec la menace d'être expulsés : " ce qui les exterminait, c'étaitpar-dessus tout de payer leur terme ", " le père Boche présentait la quittance ", " Mr Marescot [...] toujours le mot d'expulsion à la bouche " : Zola utilise des procédés du mélodrame, du pathos. Ils'agit d'apitoyer le lecteur sur le sort de ces malheureux. La misère des Coupeau est accentuée par le contraste avec le portrait de Marescot : " couvert d'un bon paletot, ses grandes pattes fourrées...
tracking img