Cmt txt paul eluard courage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Aragon a écrit le recueil "Les Yeux d'Elsa" pendant la seconde Guerre mondiale. Celui-ci est constitué d'un ensemble de poèmes qui revêtent, derrière un lyrisme apparent, des allusions à l'actualité, et surtout, des idées d'espoir et de lutte, pour donner confiance en la Résistance. Aragon fût emprisonné à Tours le 22 juin 1940 pour avoir tenté de traverser la ligne dedémarcation. Le poème étudié a pour titre "Richard Coeur de Lion", or ce roi d'Angleterre fût aussi emprisonné pendant la guerre de cent ans. Sa libération fût facilitée par la présence d'un troubadour, qui, chantant un air connu par le roi d'Angleterre, le prévint que quelque chose allait se passer. Richard Coeur de Lion continua le chant pour avertir qu'il avait compris que son évasion était proche.Aragon s'identifie donc à ce roi emprisonné. En généralisant un peu, on peut dire que Richard Coeur de Lion représente symboliquement la France, et que Blondel, le troubadour, est l'emblème de la Résistance.

I. Aragon le patriote et le résistant
II. Aragon le poète

I. ARAGON : LE RESISTANT ET PATRIOTE

~ Aragon fait plusieurs allusions à la France :
Il évoque surtout l'invasion de son pays :"Si l'étranger sillonne nos luzernes"
"On n'est plus chez soi-même dans son coeur"
"Ô mon pays est-ce bien mon pays"
Ces trois vers transcrivent bien l'invasion du pays par les ennemis.

~ Ensuite, il nous évoque son emprisonnement :
"Je ne dois pas regarder l'hirondelle"
"Ni s'en aller le nuage infidèle"
Il décrit ici ce qu'il voit à partir de la fenêtre de sa cellule. L'hirondellereprésente la liberté.

~ Il évoque les circonstances de guerre, avec la méfiance.
"Il faut redouter même le silence"
"Et le soleil comme le mauvais temps"
Ces deux derniers vers font allusion à l'espionnage et à la délation. Plus que jamais, en temps de guerre, la prudence est de mise lorsque l'on aborde l'ennemi ou des intentions plutôt douteuses envers lui.

~ On remarque un certain pessimismede l'auteur :
"Si l'univers ressemble à la caserne"
L'univers symbolise la guerre, qui est alors, en 1942, mondiale (après que Pearl Harbor fut attaqué le 11 décembre 1941) tandis que la caserne représente son lieu d'incarcération. La mise en relation et en équivalence de ces deux idées montre une certaine déception de l'auteur quant à l'avenir de l'Europe : sous le joug de l'occupation nazie.~ Aragon évoque l'ennemi de façon allusive :
"Si l'étranger...."
"Ils sont la force...."
Ces deux termes sont un singulier collectif et un pluriel indéfini, c'est-à-dire qu'ils peuvent représenter aussi bien les Allemands que la terre entière. C'est donc une manière de crypter son texte pour éviter la double censure, allemande, puis celle du gouvernement de Vichy.

~ Aragon met enopposition la force et le nombre :
"Ils sont la force et nous le nombre"
Ce vers a pour but de donner de l'espoir aux gens de la résistance, leur prouver que leur combat n'est pas vain, et qu'il y a une chance de victoire. On peut aussi penser que ce même vers renvoie à une manifestation étudiante d'une commémoration de l'armistice de la première guerre mondiale. Leur révolte pour la liberté s'estterminée par une réprimande en force des services de sécurité militaire. Mais ce lien ne peut être vérifié avec les seuls éléments du texte.

~ Aragon dresse de plus un parallèle entre lui et les Français :
"Vous qui souffrez nous nous reconnaissons"
Ce "vous" est adressé aux lecteurs. Le résistant Aragon dit ici ce que tout le monde pense ou ressent, mais ne peut exprimer. De plus, il montre uneconnivence entre : "nous nous reconnaissons" qui fait allusion aux réseaux de Résistance.

II. ARAGON / LE POETE

~ L'auteur nous évoque la censure :
"Je ne dois pas dire ce que je pense"
"Ni murmurer cet air que j'aime tant"
Cet air peut être soit la Marseillaise soit le chant des partisans.
Et le vers :
"Il faut même redouter le silence" peut être expliqué par l'expression "qui ne...
tracking img