Coco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (340 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
«Il pensait qu'avec cette idée, il allait décrocher le jackpot»

On en sait désormais un peu plus sur l'activité professionnelle de cet homme. Un de ses amis confie au «Parisien» - «Aujourd'huien France» qu'ils avaient travaillé ensemble de 2003 à 2008. Le but de la Selref, cette société énigmatique dont Ligonnès est encore le patron et l'unique salarié, «était de créer un réseau d’hôtelset de restaurants dans lesquels les représentants de commerce auraient droit à des avantages», détaille Patrick, imprimeur de profession. Toute la journée, Xavier allait démarcher cesétablissements, qu’il souhaitait lui-même tester.» Le réseau prend la forme d’un site Internet, appelé la Route des commerciaux. «Il y croyait très fort, il pensait qu'avec cette idée, il allait décrocher lejackpot.» Mais le chiffre d'affaires n'a jamais décollé.

Une mère amoureuse stressée par les problèmes d'argent

Les confidences de la mère, Agnès, 48 ans, notamment sur Internet, ont égalementpermis de lever un pan du voile sur la vie de cette famille très catholique. Elle se disait malheureuse et délaissée par un mari qui a dépensé tout son argent dans une société qui ne décolle pas. Elleévoquait le caractère rigide, presque militaire de Xavier, et livrait un souvenir lourd de présages sur le fait qu'il n'aurait eu aucun état d'âme «s'ils mourraient tous demain».

Europe 1 arecueilli ce mardi un nouveau témoignage, celui d'une amie et confidente d'Agnès, qui conversait avec elle pratiquement tous les jours via Internet. Cette dernière décrit la mère de famille comme une femmeéperdument «amoureuse de son mari, qui ne voyait que par lui». Une femme également tourmentée et «stressée» par la récurrente «angoisse du fric». Selon cette amie d'enfance, Xavier était soit envoyage pour son travail, soit il travaillait «dans la cave» de la maison nantaise. L'amie d'Agnès évoque un homme «très intérieur». Soit, il avait «une double personnalité, soit il a pété les...
tracking img