Colonie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (370 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
4. Datation par la méthode rubidium-strontium
1. Rb Sr 0 e γ
-1
87
38
87
37 → + +
2. La quantité de strontium 87 augmente et la quantité de
rubidium 87 diminue. Les quantités desautres isotopes strontium
84, 86, 88 et rubidium 85 ne varient pas.
3.
La modélisation linéaire s’écrit :
0,7097
n
n
0,0441
n
n
Sr
Rb87
Sr
Sr + ⎟



⎜ ⎜


=
86 8687
4.1. l’isotope 86 du strontium étant stable, on a :
nSr86 = (nSr86)o
4.2.
nSr87 = (nSr87)o + nRb87 désintégré
avec
nRb87 désintégré = (nRb87)o - (nRb87)o e- λ t
On en déduit :nSr87 = (nSr87)o + (nRb87)o ( 1 – e- λ t)
4.3. La loi de décroissance du rubidium 87 donne :
y = 0,0441x + 0,7097 nSr87/nSr86=f(nRb87/nSr86)
R2 = 0,9994
0,72
0,725
0,73
0,735
0,740,745
0,75
0,755
0,76
0,765
0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4
nRb87/nSr86
nSr87/nSr86
EXERCICES TS 3/3 CORRECTION PARTIELLE DATATION
nRb87 = (nRb87)o e- λ t
On en déduit que :(nRb87)o = nRb87 e λ t
En substituant l’expression de (nRb87)o dans l’expression de nSr87 trouvée à la question précédente, il vient :
nSr87 = (nSr87)o + (nRb87) ( e-λ t-1)
4.4. En divisantles deux membres de la relation précédente par (nSr86) et en tenant compte que (nSr86) = (nSr86)o, il vient :
( )
( ) (e )
n
n
n
n
n
n t
Sr
Rb87
Sr86 o
Sr87 o
Sr
Sr 1
86 8687 − ⎟



⎜ ⎜


= + λ
4.5. Oui, car la relation théorique entre
n
n
Sr
Sr
86
87 et
Sr86
Rb87
n
n
est bien linéaire comme le montre l’expérience, le coefficientdirecteur
étant égal à el t -1.
4.6. En identifiant les coefficients expressions expérimentales et théoriques, on obtient :
e λ t – 1 = 0,0441
On en déduit que :
e λ t = 1,0441
D’où :λ t = ln 1,0441
On en déduit, en tenant compte que t1/2 = ln2 / λ
.t1 / 2
ln2
t = ln1,0441
Tous calculs faits, on en déduit :
t = 3,0.109 années soit environ 3 milliards d’années
tracking img