Colonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
cours de Malet et Isaac - "La naissance du monde moderne" (1961)
Le domaine colonial français

Comparé au domaine anglais contemporain, le domaine colonial français restait bien limité en 1850. Il comprenait: 1° les débris de l'ancien empire colonial, c'est-à-dire Saint-Pierre et Miquelon, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, en Amérique; les comptoirs du Sénégal, en Afrique; l'île de laRéunion, dans l'océan Indien; les cinq comptoirs hindous, en Asie; 2° les acquisitions de la Monarchie de Juillet: l'Algérie, les comptoirs de la Côte d'Ivoire et du Gabon, Mayotte et Nossi-Bé - aux abords de Madagascar -, quelques îles du Pacifique, dont Tahiti.

Soixante-quatre ans plus tard, en 1914, l'empire colonial français, s'il était toujours moins vaste que l'empire anglais, n'encomprenait pas moins d'immenses possessions en Afrique du Nord et en Afrique Noire, ainsi qu'un bloc cohérent et riche de territoires en Indochine, sans compter des îles ou des archipels océaniens, et divers établissements dispersés.
La politique coloniale française jusqu'à 1880

Quatre périodes successives peuvent être distinguées dans l'évolution de la politique coloniale française entre 1852 et1914; De 1852 à 1860, le gouvernement impérial fit preuve d'un large esprit d'entreprise, sous l'impulsion des marins- soucieux d'établir des points d'escale – et des missionnaires catholiques – désireux d'assurer le plus grand succès possible à leur oeuvre d'évangélisation. D'autres problèmes - difficultés européennes ou expédition du Mexique - détournèrent, par la suite, plus ou moins NapoléonIII des questions coloniales. Cependant l'expansion ne cessa pas, grâce aux initiatives de certains administrateurs locaux, le commandant du génie Faidherbe au Sénégal, les amiraux qui gouvernaient la Cochinchine.

Après sa défaite de 1871, la France traversa, dans le domaine colonial comme sur le plan de la politique internationale, une période de « recueillement», qui se prolongea jusque vers1880. Il y eut moins d'initiatives gouvernementales encore que de 1860 à 1870. On conserva ce qu'on possédait; on n'acquit à peu près rien. Une quatrième période commença à ce moment. Elle comporta d'abord des initiatives privées: ainsi les missions de Savorgnan de Brazza. Puis les républicains, satisfaits d'avoir enfin établi solidement la République, se lancèrent délibérément dans la voie,alors toute nouvelle, de l'impérialisme.
L'essor de l'impérialisme français (1880-1885)

Le premier entre tous les dirigeants de la III-ème République, Gambetta osa rompre avec la politique de recueillement. Il mit son influence et son prestige au service de l'action coloniale; il fut le véritable inspirateur de l'expédition française en -Tunisie qui aboutit à l'occupation de ce pays (1881). JulesFerry, soucieux par-dessus tout de politique intérieure, se montra d'abord plus réservé et ne suivit qu'avec hésitation Gambetta, mais il devint bientôt, à son tour, un partisan ardent de l'expansion; par son initiative et grâce à sa ténacité, le domaine français s'agrandit, entre 1883 et 1885, de l' Annam et du Tonkin, en même temps que l'occupation ou la conquête du Congo, du Soudan et deMadagascar était amorcée. Ferry, par ailleurs, fut le principal théoricien de l'impérialisme français; il fut le premier à en dégager les principes fondamentaux et les buts essentiels.

La politique coloniale, telle que Gambetta et Ferry la conçurent ou la pratiquèrent après 1880, fut combattue à la fois par les royalistes et par les radicaux, qui suivaient Clemenceau. Le principal argument desadversaires de l'expansion était à ce moment l'argument national: une pareille politique. Disaient-ils, mettait ,la France hors d'état d'agir sur le continent européen; elle risquait surtout de faire oublier aux Français ce qui devait rester leur souci essentiel: la reprise de l'Alsace et de la Lorraine.
La politique coloniale après 1885

L'opposition à la politique d'expansion persista après la...
tracking img