Colonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3148 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LA COLONISATION EUROPEENNE (1870- 1939)

L’Europe a connu dans le dernier quart du XIX° siècle une expansion qui a constitué l’un des événements les plus importants de l’histoire de l’humanité. Au faîte de sa puissance, elle s’approprie le monde. La colonisation, si elle n’est pas un phénomène nouveau au XIX° siècle, connaît une accélération décisive et débouche sur de profondes modificationstant chez les colonisés que les colonisateurs. Elle entraîne un contact prolongé mais aussi conflictuel entre deux types de sociétés.
Pourquoi peut-on parler d’un « monde européen » à la fin du XIX° siècle ? (Comment évoluent les relations entre les Européens et les autres entre 1850 et 1950 ?)

I) Les fondements (causes) de l’expansion coloniale. [P.142, 148-149]

A° La vitalité de l’Europe.1) Le dynamisme démographique [A p.142]

L’Europe connaît une explosion démographique : la population est passée de 275 millions à 480 millions en un demi-siècle. Ainsi, en 1913, un homme sur trois dans le monde est européen ou d’origine européenne.
Cet accroissement rapide de la population alimente une forte émigration (40 à 50 millions de personnes) surtout anglo-saxonne. Avant 1840,il y avait moins de 200 000 départs par an de l’Europe. Au début du XX° siècle, on enregistre plus d’un million de départs par an.

2) La supériorité scientifique et technique.

Les Européens ont les moyens de se lancer à la conquête de nouvelles terres. Les progrès de l’armement et de la médecine leur rendent accessibles des régions jusque là hostiles.
La révolution des transports quidécoule de l’âge industriel joue un rôle considérable :
- le développement du chemin de fer permet la mise en valeur des colonies.
- le développement de la machine à vapeur (steamers) et le creusement de canaux (Suez) permettent de raccourcir considérablement le temps de parcours et les prix (cf. Le tour du monde en 80 jours)
- le rapprochement des continents est permis par lesliaisons par câbles (à partir de 1865)

B°L’Europe veut développer sa puissance économique et stratégique

L’industrialisation est à l’origine de nouveaux besoins et de nouveaux comportements. Cela entraîne la recherche de placements rémunérateurs dans le monde, de nouvelles sources d’approvisionnement en matières premières et surtout de nouveaux débouchés pour la production surtout en périodede dépression économique.
Les Européens veulent contrôler les routes maritimes vers leurs possessions outre-mer, vestiges de la première colonisation européenne des XVI° et XVII° siècles (route des Indes par exemple). Il leur faut également installer des points de ravitaillement sur les côtes ou les îles ; ces escales ou comptoirs sont des points de départ vers de nouvelles conquêtes versl’intérieur des continents (exemple de l’Afrique)

C° « Le fardeau de l’homme blanc » (mission civilisatrice)

1) La croyance en la supériorité de l’homme blanc.

Convaincus de leur supériorité, les Européens pensent qu’ils leur incombe de « civiliser » les peuples qu’ils tiennent pour « sauvages » en leur apportant leurs savoirs, leurs valeurs et leurs croyances religieuses.
(VoirTintin au Congo, Greystoke, Le livre de la jungle, mais aussi textes de J.Ferry ou de Chamberlain)

2) Des opinions publiques acquises à la colonisation.

Les forces oeuvrant en faveur de la colonisation sont nombreuses et multiples :
- le parti colonial composé d’associations et de certains parlementaires
- les sociétés de géographie qui encouragent l’exploration
- la littérature abondante etvariée (exotisme, aventures, voyage, journaux,…) afin de convaincre l’opinion du bien fondé de la colonisation.
- les sociétés missionnaires.
Cette diversité des forces montre la variété des acteurs et des instruments de la conquête coloniale.

Des oppositions à l’expansion coloniale au nom de considérations morales et économiques existent mais sont minoritaires.

3) Les colonies,...
tracking img