Combien il y a de jour daasn 1 année

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rêve d’Automne, Jon FosseMise en scène Patrice Chéreau Patrice Chéreau exerça dans de nombreux domaines: metteur en scène qui aussi bien dans le théâtre que dans l’opéra, acteur et scénariste qui s’est intéressé à diverses obsessions humaine dont la corrélation qu’il observe entre l’amour et la mort dans la pièce de Jon fosse, Rêve d’Automne. Rêve d‘Automne, mis en scène par Patrice Chéreau, sepasse dans un musée contrairement au lieu dans lequel il devrait se passé, un cimetière. En effet, Chéreau aborde de façon métaphorique cette pièce, aux allures mortuaires mais aussi érotique, pour en faire ressortir tout les ressentis des personnages (car le musée est comme au cimetière, un lieu de médiation). A travers ce prestigieux décors (cette pièce a été joué au Louvre, puis la scénographiedu plateau a été reproduite à Orléans), qu‘on pourrait administré au « rêve», les vivants et les morts cohabitent: « l‘Homme », « la femme » se sont désirés sans jamais se connaitrent puis se retrouvent, devant nous, et apprennent à se connaitre et cultive un amour fusionnel. Pourtant, ils sont en total désaccord et ne savent jamais ce que l’autre veux réellement. C’est donc cette dur réalitéqu’est l’amour, que Jon Fosse veux nous montrer à travers ce qu’est la mort est aussi. Rêve d’Automne se voit comme une tragédie, où les drames familiaux se succèdent, les conflits s’enchainent, les amours se voient se détruisent. Les accords/désaccords rythme la pièce entre l’homme est la femme, l’homme et sa famille (son ex-femme Guy, sa mère et son père) la femme et sa belle famille … Un élément apart, qui semble touché à chaque fois sa famille, est l’enfant de l’homme, qui semble délaissé par celui-ci. Comment la mort et l’amour sont il alors abordés tout le long de cette pièce?Nous verrons donc, tout d’abord, en quoi ce décors est-il spécifique puis enfin, comment la mort est traitée dans la pièce. Rêve d’Automne est une pièce riche en décors. Le texte de Jon Fosse aurait imposé uncimetière comme arrière plan, pourtant Patrice Chéreau a choisis le décors d’un musée. Le musée est symbolique et métaphorique du cimetière: Dés le début de la pièce, avec le comportement des personnages on remarque cette ambiance « cimetière »: le silence, la vieille qui dépose les fleurs au pieds d’un tableau), la cadence lente des personnages (ils avancent très lentement), l’homme qui s’allonge telun mort au pied du banc.Ce sont les tableaux qui représentent les morts: de grands tableaux mis en hauteur, intouchable. Les personnages les contemplent en regardant vers le haut, vers le ciel (le « monde des morts »). Au pied de chaque tableau se trouve un cartel, censé indiqué le titre, l’année de l’œuvre. Ce cartel représente la pierre tombale: nom et année de décès de la personne.La tableauxsont grands et représentent des scène historique (ancienneté de l’homme). Certains tableaux sont coupés, ce qui casse l’illusion de cette « vie ».Les tableaux sont toujours observé avec attention. On les respectent comme on respectent les défunts. Un silence presque « religieux » hante la pièce (on dit que les textes de Jon fosse sont « l’écriture du silence »). Il n’y a pas de musique, juste unfond sonore « musique d’enterrement », et des « Boum » à des moments épiques de la pièce. On parlent des morts alors qu’ils sont autour (la vieille et le jeune) à eux même les regarder, parler d’eux. Au milieu de la pièce, l’homme va parler de sa grand-mère, alors qu’elle se tiens à côté de lui sans qu’il le remarque et sans qu’il émette de réaction, elle lui fait un baiser. La grand-mère esttoujours éclairée par une lumière bleutée puis la lumière va peu à peu se focaliser sur les morts (à la fin de la pièce)Dans cette pièce, il y a des fantômes, des grand-mère qui ne se fatiguent pas, habitant ce musée-cimetière et qui regardent tout autour comme pour attendre la mort et rejoindre leur place, celle à côtés des morts. Le jeu de la femme et de l’homme le long de la pièce est très...
tracking img