Comenius

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte : L’enseignement des sciences

2) La science, la connaissance des choses, n’est rien d’autre que la représentation intérieur de ces choses. Elle s’acquiert par les mêmes moyens que l’observation ou la vision externe; l’oeil, l’objet, la lumière.

L’œil de la vision intérieure, c’est l’esprit ou l’intelligence, son objet, ce sont les choses extérieures ou intérieures de l’entendement; salumière, c’est l’attention qui se porte sur elles. De même que pour voir à l’extérieur les choses telles qu’elles sont sans se tromper, il faut procéder d’une certaine manière, il le faut aussi pour comprendre et connaître parfaitement ce qui passe à l’esprit avec rapidité et avec certitude.
[…]

5) Pour que le miroir [i.e. l’esprit] reçoive bien les objets, il faut en premier lieu que cesobjets soient solides et réels; en second lieu qu’ils soient bien présents aux sens et non comme les nuées et autres choses semblables qui sont trop peu éclairées pour se refléter correctement dans le miroir. Quant aux choses lointaines, elles ne s’y reflètent pas du tout. Les objets qu’on veut faire connaître à la jeunesse doivent être des réalités et non des ombres des choses, j veux dire desobjets vrais, solides, utiles qui touchent leur sens et leur imagination. Encore faut-il les placer de telle sortes qu’ils impressionnent.

6) Pour cela, la règle d’or est de présenter l’objet à celui des sens qui convient : objets visibles pour la vue, sonores à l’ouïe, olfactifs à l’odorat, savoureux au goût, tangibles au toucher. Lorsqu’un objet peut être saisi par plusieurs sens à la fois, onaura soin de le leur présenter conjointement.

7) Cette méthode repose sur trois raisons :

Premièrement, puisque rien ne peut parvenir à l’intelligence qui ne fût d’abord dans la sensation, la connaissance doit nécessairement commencer par les sens. Pourquoi alors débuter par l’exposition verbale et non par l’observation réelle des choses? C’est seulement lorsque l’observation de ces choses auraété conduite que la parole interviendra pour les expliquer avec profit.

8) Ensuite, la vérité et la certitude de la connaissance ne dépendent que de témoignages des sens, car les choses impressionnent d’abord nos sens, puis, grâce aux sens, l’esprit. Ne prêtons-nous pas foi à la connaissance sensible en elle-même, alors que placés devant le témoignage d’autrui ou un raisonnement, nousattendons le témoignage des sens pour en contrôler la véracité?
En fait, nous ne nous fions à la raison que si des exemples l’éclairent. Quant à ces exemples, ils ne méritent créance que s’ils sont évidents aux sens. Lorsque nous croyons nous trouver en présence de choses contraires à notre propre expérience sensible, même le témoignage d’autrui ne nous persuade pas! Voici pourquoi plus le savoir dérivede la sensation, plus il entraine la certitude. Par conséquent, si nous voulons communiquer aux élèves une sûre connaissance des choses, il faut passer directement par la vue et la perception sensible.

9) Enfin, les sens sont le plus fidèle soutien de la mémoire. Ce que l’on a appris par la perception sensible, on le conserve toute sa vie. Il me suffit d’avoir goûté une seule fois un morceau desucre, vu une fois un chameau, entendu le chant du rossignol, visité attentivement Rome une seule fois, pour que ces impressions restent solidement fixes dans ma mémoire et n’en sortent plus.
C’est donc à l’aide d’images qu’il faut commencer d’enseigner l’histoire aux enfants. On retient mieux ce qu’est un rhinocéros si on en a vu, au moins une fois, la représentation imagée. Qui a participé àune affaire la retient mieux que celui qui l’a entendue raconter six cents fois. Ce qui a fait dire à Plaute : « Un témoin direct vaut mieux que cent récits rapportés » et à Horace : « Ce qui arrive par l’oreille éveille plus lentement l’attention que ce que l’œil de l’observateur voit lui-même ». Ainsi celui qui a observé une seule fois la dissection d’un cadavre comprend et retient tous les...
tracking img