Comentaire histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Naître Aujourd’hui |
Diagnostics prénataux et anomalies détectées |
|
Comment les diagnostics prénataux peuvent-ils amener à une IMG ? |
|
|
-------------------------------------------------
En exclusivité ce mois ci un dvd bonus pour tout savoir sur l’échographie !

Edito

Comment les diagnostics prénataux peuvent-ils amener à une I.M.G ?

Aujourd’hui en France, il est trèsrare qu’un enfant ne vienne au monde sans que sa mère n’ait eu cours à différents examens prénatals afin de vérifier la bonne santé du futur bébé. En effet, on peut observer de nombreux progrès en terme de surveillance de grossesse depuis les années soixante-dix : de nombreux examens prénataux ont été mis en place. Ceux-ci permettent chaque jour de détecter de nombreuses anomalies fœtales tellesque la trisomie 21. Ainsi notre magazine présente aux parents les principaux diagnostics prénataux et les différentes anomalies qu’ils permettent de détecter. Ce numéro informe aussi sur le choix de l’interruption médicale de la grossesse et ses conséquences sur la société…

Lison SECHAUD, Cindy PERREIN, Clément LACROIX, rédacteurs en chef.

Sommaire

Introduction
5 Le suivi de grossesse
6Définition des diagnostics prénataux

Les différents diagnostics
8 L’échographie
9 L’amniocentèse
10 La biopsie du trophoblaste

Anomalies détectées
12 La trisomie 21
13 Malformation et anomalie fœtale

15-17 L’I.M.G
18-19 Les enjeux éthiques
20 Témoignage


Le suivi des femmes enceintes tout au long de leur grossesse
* Le suivi de la grossesse dépend du type degrossesse que connait la femme enceinte :
1er cas de grossesse : Lorsque la grossesse se déroule sans situations à risque, le suivi régulier peut être assuré par une sage-femme ou un médecin (généraliste, gynécologue médical ou gynécologue-obstétricien) selon le choix de la femme.
2ème cas de grossesse : Lorsque la grossesse connait des situations à risque élevé, le suivi régulier doit être assuré parun gynécologue-obstétricien.

* Le niveau de risque de la grossesse s’évalue à différents moments :
Idéalement avant la grossesse, dans le cadre du suivi gynécologique de la femme quand elle exprime son désir de grossesse.
Avant 10 semaines d’aménorrhée, lors de la première consultation du suivi de grossesse.
Tout au long de la grossesse, jusqu’à la consultation du 9ème mois et/oul’accouchement.

* Les situations à risques sont multiples elles peuvent être dû à :
Des antécédents personnels liés à une grossesse précédente
Une exposition à des substances toxiques, comme l’alcool, le tabac, la drogue…
Des facteurs de risques médicaux comme le diabète, l’hypertension…
Des maladies infectieuses comme la rubéole, l’herpès génital…
Des facteurs de risques gynécologiques etobstétricaux notamment le cancer du sein ou une incompatibilité fœto-maternelle…
Pour chacune des situations à risque identifiées au cours de la grossesse, un type de suivi ou une demande d’avis est recommandé.

Diagnostic et dépistage prénatal

Il existe tout d'abord une distinction entre diagnostic et dépistage prénatal, qui sont deux notions bien souvent confondues :Le dépistage permet de détecter majoritairement un facteur de risque d'un handicap (exemple : trisomie 21).
Le diagnostic, lui, permet de constater ou d'exclure de manière certaine la présence d'une anomalie. Habituellement, le diagnostic est fait à l'issued'un dépistage positif.
Le diagnostic prénatal (DPN) est l’ensemble des techniques disponibles pour étudier la formation et le bon développement du fœtus avant sa naissance.
C'est un diagnostic in utero porté sur l'embryon ou le fœtus humain, il permet de déceler une anomalie morphologique, une maladie génétique ou chromosomique et d'en préciser la nature.
Chaque femme enceinte doit être...
tracking img