Commantaire: bergson : qu'est-ce qu'un artiste ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4109 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bergson : qu'est-ce qu'un artiste ?
Sujet d’explication de texte proposé aux élèves de section S en baccalauréat blanc le 31 mars 2007.

Vingt-quatre copies ont choisi ce sujet, avec des résultats décevants puisque la moyenne s’établit à 06,75. Seules deux copies atteignent tout juste 10, pendant que la moins bonne note ressort à 03. Il conviendra, au cours du corrigé, de s’interroger sur lescauses de ces résultats médiocres face à un texte qui ne présentait aucune difficulté majeure.

Expliquer le texte suivant :

Qu’est-ce que l’artiste ? C’est un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue et sans voiles. Voir avec des yeux de peintre, c’est voir mieux que le commun des mortels. Lorsque nous regardons un objet, d’habitude, nous ne le voyons pas ; parceque ce que nous voyons, ce sont des conventions interposées entre l’objet et nous ; ce que nous voyons, ce sont des signes conventionnels qui nous permettent de reconnaître l’objet et de le distinguer pratiquement d’un autre, pour la commodité de la vie. Mais celui qui mettra le feu à toutes ces conventions, celui qui méprisera l’usage pratique et les commodités de la vie et s’efforcera de voirdirectement la réalité même, sans rien interposer entre elle et lui, celui-là sera un artiste.

Bergson

La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut et il suffit que l'explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

1. Détermination du problème

1.1. Détermination du thème

Bergson exprime la différence entre laperception de l’artiste et celle de l’individu normal.

1.2. Définitions

Bergson écrit d’ordinaire dans un style naturel. Il recourt ici à des répétitions insistantes (« voir » figure sept fois, par exemple) et à des structures en parallèles ou en chiasmes, qui donnent une tonalité « précieuse », si l’on ose dire, à l’extrait. Néanmoins, point n’était besoin de s’appesantir sur cesconsidérations littéraires, contrairement à ce qu’ont fait cinq copies, avec des phrases du genre : « Les verbes conjugués au futur et le pronom « celui » (ligne 8) nous donnent l’impression d’une vision dans le futur […]. » Le style d’un auteur livre parfois des clefs de lecture indispensables, mais encore faut-il tirer les leçons philosophiques de ces remarques grammaticales ou lexicales ; si l’on n’entrouve pas, elles sont superflues. Sept copies remarquaient par exemple qu’en employant « nous », Bergson s’inclut parmi les « individus ordinaires ». Et après ? Quel intérêt ? (Ou alors, il fallait poser brutalement la question : s’il n’est pas artiste lui-même, de quel droit nous explique-t-il ce qu’est « l’artiste » ?)

Cependant, Bergson emploie cinq termes précis qu’il convenait de définirpour déterminer correctement la thèse – et surtout le problème – de l’extrait.

- « Voir » n’avait rien d’évident. Il réfère dans une première acception à la « vue », opération sensible des globes oculaires ; mais « voir » peut aussi référer à la « vision » au sens de « compréhension » (dans des locutions comme « Je vois ce que tu veux dire. »). Bergson référait ici à cette opération del’entendement, et il n’a nullement l’intention de réduire « l’artiste » au seul peintre, comme plusieurs copies ont cru bon l’écrire. Il n’aurait pas non plus été mauvais de rappeler que « vision » peut aussi désigner, par extension, une image mentale, une représentation du réel (tel candidat à la présidentielle a telle « vision » de la France, par exemple).

- Définir « réalité » (l’actuel, ce qui existeen effet, objectivement, par opposition aux illusions, aux rêves, aux erreurs et aux apparences) et « objet » (la chose « jetée là, devant moi » par opposition au « sujet ») n’aurait pas été de trop. Bien des confusions et des contresens pouvaient disparaître si seulement ce léger effort avait été fourni. Je déplore que deux copies aient soutenu en toutes lettres (et que de nombreuses autres...
tracking img