Comme ma colline.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
« Je veux que tu sois grande comme ma colline » ! lui avait –il dit ,et c’est tout de suite pour elle le début d’une quête vers l’intérieur, le sien,qui déborde d’amour et de foi, vers toutes ces interrogations qui s’entremêlent, se multiplient comme le font les cellules de son corps.

Elle voulaitlui répondre mais elle a renoncé à la dernière seconde car elle savait que pour qu’elle « soit grande comme sa colline » il lui manquait de déchiffrer cetappel intérieur qui logeait en elle, cette voix rauque qui répandait son échos la poursuivant là où elle pensait pouvoir s’égarer, à chaque fois qu’ellevoulait se libérer de toutes les évidences et de tout les maux de la vie.

Elle voulait lui répondre mais elle a préféré retarder cette phrase qui àl’infinitif ou même conjuguée, devait avoir un sens, un message et une identité.

Et parce que sans lui, sans sa présence dans son monde, elle n’estqu’une ombre dans les jardins de l’oubli, elle a juré de se travestir en sa « colline préférée », de prendre soin à travers ses hauteurs des plus tendres de sessecrets.

Et parce que loin de lui, loin de sa voix et de ses écrits, elle n’est qu’une larme solitaire, glacée, rebelle sur une joue inconnue.Etre sa colline et jurer de sauver toutes les branches de ces arbres enracinés à son pied ! Ces arbres qui, pour chaque passant, racontaient une histoire,reprenaient un vieux refrain et qu’à la tombée de la nuit, lorsque tout âme s’engouffre dans son silence, ces arbres jurent de ne rien dévoiler !
tracking img