Commens se passer des sacs plastiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier de presse
«Comment passer du jetable au durable ?» Vendredi janvier
à la Cité des Sciences et de l’industrie Espace Gaz de France au sein de l’exposition Climax

Table ronde du WWF France

®

(ensemble pour une planète vivante)

Le mot du WWF
Le 3e millénaire s’ouvre sur des défis écologiques sans précédents : changements climatiques causés par l’effet de serre,appauvrissement de la biodiversité, disparition des forêts tropicales, dégradation des réserves d’eau douce, épuisement des ressources naturelles, pollutions irréversibles… Pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, l’Homme perturbe les grands équilibres naturels qui permettent à la vie animale et végétale de se développer. Malraux disait que le 21e siècle sera spirituel ou ne sera pas, il diraitpeut-être aujourd’hui qu’il sera écologique ou ne sera pas... Une prise de conscience collective commence à émerger depuis l’organisation de sommets mondiaux tels que les Sommets de la Terre à Rio en 1992, ou à Johannesburg en 2002, où de grandes déclarations ont été faites par les chefs d’États. Il est d’ores et déjà acquis que le développement tel que nous l’avons connu, n’est pas « durable » etqu’il faut prendre maintenant en compte l’environnement comme troisième pilier aux côtés du social et de l’économique. Mais comment faire ? Car la nature ne vote pas et n’a donc pas d’existence politique légitime, sauf si vous et nous lui en donnons une. Au-delà du droit de vote, chacun a aussi la possibilité d’agir en adaptant son mode de consommation et en orientant ses investissements. C’est cepassage aux actes citoyens que le WWF veut stimuler. Les sacs de caisse en plastique, non biodégradables, sont devenus les « symboles insupportables » d’une société de consommation dite du « Jetable » qui pour une utilisation minime, parfois même seulement de quelques minutes, met en danger toute la chaîne de la vie pendant des centaines d’années. Heureusement, nombreux sont ceux qui ont déjà étéscandalisés par la pollution visuelle de sacs plastique qui viennent perturber la beauté de nos paysages, le long de nos rivières, de nos plages, suspendus dans les arbres, ou dans les mers, cette pollution visuelle intolérable ne représente, malheureusement, que l’aspect visible de l’iceberg de toute la problématique d’une consommation « Non Durable ». Certains voudraient nous faire croire que cettepollution engendrée par nos déchets peut se gérer grâce uniquement à des solutions techniques telles que l’incinération. Une publicité mensongère d’un grand groupe industriel français est même allée jusqu’à prétendre que l’incinération permettait de débarrasser la terre de nos déchets, alors que cela fait bien longtemps que nous savons tous que « rien ne disparaît sur terre, tout se transforme »en l’occurrence, en émission de CO2 et en pollution très toxique telle que la dioxine qui nuit gravement à la santé des hommes. Le WWF qui a pour origine et spécialité la préservation de la biodiversité et donc de la richesse de la vie sur terre, lance cette campagne du « Jetable au Durable » car le temps des polémiques sur l’écologie politique est révolu, il faut que chacun d’entre nous se senteacteur d’un changement, fut-il minime. « Ne doutez pas qu’un petit nombre de personnes déterminées puisse changer le monde. En fait, ça a même toujours marché comme ça. » Margaret Mead. L’analyse de l’empreinte écologique démontre avec suffisamment de clarté qu’un monde « Durable » n’est pas possible si les pays riches n’adaptent pas rapidement leur mode de consommation. Nos pays riches sont laréférence du développement, il nous faut donc montrer l’exemple en arrêtant de favoriser la consommation du « Jetable » pour lui préférer celle du « Durable ». Merci d’ores et déjà à tous ceux et toutes celles qui nous aideront à faire connaître cette campagne et à agir au quotidien pour un monde plus respectueux de la nature.

Cedric Du Monceau
Directeur Général

Daniel RICHARD
Président...
tracking img