Comment les grandes enseignes de textiles optimisent elles leur sourcing dans les lcc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 68 (16858 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Remerciements
Je tiens à remercier Christine Lekeux Responsable Sourcing Accessoires et Puériculture pour m‟avoir donné la possibilité d‟effectuer mon stage au sein de son équipe. Je souhaite exprimer ma reconnaissance à Ludwig Créteur Team Leader Sourcing Accessoires, mon maître de stage pour m‟avoir accordé rapidement des responsabilités. Merci également à Emile Verbeke, Céline Minairacheteuses Accessoires et Claire Martin, Caroline Ferrara acheteuses court terme pour m‟avoir fait part de leurs expériences à La Halle. Je remercie aussi Oana Stefanescu acheteuse chez Décathlon pour avoir mis à ma disposition des informations sur les achats Enfin, je remercie Arthur Jacquin, ancien stagiaire, pour m‟avoir bien préparé à mes missions et formé à CICS, le logiciel de La Halle.

1 Sommaire
INTRODUCTION ....................................................................................................................................... 3 1 Sourcing à l’international : Enjeux et risques pour les grandes entreprises textiles ........................... 4 1.1 Les achats internationaux dans le textile................................................................................ 4 Une industrie mondialisée .............................................................................................. 4 Les objectifs du sourcing à l’international....................................................................... 5

1.1.1 1.1.2

2

INTRODUCTION
Depuis la levée des quotas, les achats à l‟international ne cessent de s‟accroître. Par conséquent, la structure desentreprises à fortement évoluée. De plus en plus d‟entreprises sont amenées à définir de nouvelles stratégies, qui sont tournées vers de nouvelles régions du monde où les salaires sont attractifs. Ces régions sont appelées également LCC, il y a quelques années la signification était Low Cost Countries (pays à bas coûts), mais aujourd‟hui, ce sigle signifie Leading Competitive Countries. Cettenouvelle définition renforce le caractère technique et commercial des pays en développement et non plus seulement leur coût de production attractif. Par ailleurs, certains pays bénéficient d‟accords préférentiels, ce qui facilite d‟avantage les échanges internationaux. Cette mondialisation, a également fait évoluer la fonction achat. En effet, l‟approvisionnement n‟est plus considéré comme un centre decoût mais comme un retour sur investissement, La fonction achat est maintenant accompagnée d‟une stratégie et d‟une vision à long terme car elle contribue à la compétitivité de l‟entreprise. Ces faits observés, nous conduisent donc à nous demander comment les entreprises achètent-elles dans les LCC et en particulier La Halle, comment optimise-t-elle ses achats dans ses régions du monde ? Pourrépondre à cette problématique, dans un premier temps il faut comprendre les enjeux et les risques que comporte le sourcing dans les LCC pour une entreprise. Puis dans une seconde partie nous analyserons les outils et les méthodes qui permettent d‟optimiser le sourcing dans ces pays Et enfin nous verrons quels sont les outils et les méthodes que La Halle emploi pour optimiser ses achats.

3

1Sourcing à l’international : Enjeux et risques pour les grandes entreprises textiles

1.1 Les achats internationaux dans le textile 1.1.1 Une industrie mondialisée
La mondialisation du textile a été antérieure à celle des autres industries manufacturières des pays développés. Elle présente plusieurs caractéristiques :

Sa concentration Il existe autant d‟états producteurs que de pays à l‟ONU(Organisation des Nations Unis). Cependant, les bénéficiaires de cette industrie sont très peu nombreux. L‟Asie est le continent qui est le plus bénéficiaire notamment avec le Japon qui représente plus de 40% des exportations textile et près de la moitié de celles des vêtements1. Les pays en développement tels que le Bangladesh, le Cambodge, le Pérou et le Sri-Lanka ne représentent seulement que...
tracking img