Comment maitriser la gestion des approvisionnements et des medecaments

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2915 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS
(L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n°357 de juin-juillet 1996)
Pour plus d'informations concernant la mise en œuvre de la méthode, contacter Philippe Rabiller / phrabiller@libertysurf.fr

 Table des matières
1. Problématique et objectifs
2. Bases théoriques et méthodologiques

2.1.Notion de stock moyen
2.2. Le coût de passation de commandes
2.3. Le coût de détention du stock
2.4. Le coût de gestion du stock
2.5. Notion de stock d'alerte
2.6. Le nombre optimal de commandes
3. Résultats
4. Discussion
4.1. Le modèle de Wilson
4.2. Les indicateurs de gestion
4.3. Le coût de gestion
4.4. La place du pharmacien dans le processus
5. Conclusion
 

La loi hospitalière de1991 impose aux établissements de santé l'évaluation de leurs pratiques professionnelles. Dans ce cadre, le pharmacien doit pouvoir démontrer son aptitude à bien utiliser les ressources mises à sa disposition ; il lui incombe notamment d'assurer une gestion des approvisionnements et des stocks de médicaments compatible avec la sécurité du malade et les exigences économiques de son établissement.Les auteurs du présent article proposent à ce sujet une méthode de gestion rationnelle expérimentée avec succès dans un centre hospitalier universitaire et une analyse de la place du pharmacien dans le processus.
 
1. PROBLEMATIQUE ET OBJECTIFS
La pharmacie du centre hospitalier universitaire gère près de 1300 spécialités, soit un budget de 140 MF pour 161 fournisseurs différents. Elleapprovisionne tous les jours environ 160 unités de soins répartis sur 5 sites.
Une étude, réalisée en interne en décembre 1994 sur l'initiative du pharmacien chef de service lors de sa prise de fonction a permis de mettre en évidence le caractère empirique de la gestion des approvisionnements et des stocks de médicaments. Les indicateurs grossiers mis en place à cette occasion ont révélé une tendance ausurstockage et une multiplication du nombre de commandes. Parallèlement, la direction de l'hôpital a souhaité voir réduire le niveau des stocks de médicaments au-dessous de 40 jours.
Fort de ce constat et de ces objectifs, il convenait pour le service de se doter d'un outil de gestion approprié. Il convenait également d'identifier les champs de compétences pharmaceutiques et économiques afin derépartir les tâches au sein de l'équipe en fonction de la formation et de l'expérience des individus.
• •  
2. BASES THEORIQUES ET METHODOLOGIQUES
• • 2.1. NOTION DE STOCK MOYEN
• • 2.1.1. DEFINITION
Le stock réel de chaque médicament variant en permanence selon les achats et les consommations, une mesure ponctuelle de ce stock n'est passignificative. Il est donc préférable de considérer un stock moyen par spécialité.

Le stock moyen se compose de deux éléments (Figure 1).

• Le stock de protection, appelé aussi stock de sécurité, destiné à pallier les risques dus au caractère aléatoire tant de l'approvisionnement que de la consommation.
• Le stock tournant, appelé aussi stock actif, qui évolue entre un maximum le jour de lalivraison et un minimum correspondant au stock de protection.
 Figure 1 : Les deux composantes du stock.
[pic]
• • • • 2.1.2. MODE DE CALCUL
Le stock moyen peut être calculé de deux façons différentes :
• A priori, sur la base des consommations et du nombre prévisionnels de commandes ;
• A posteriori, sur la base d'inventaires périodiques (méthodecomptable traditionnelle).
a.  
b. Méthode prévisionnelle
• • Soit :
St, le stock tournant
Q, la quantité commandée à chaque commande ;
C, la consommation de la période ;
N, le nombre de commandes de la période ;
Sm, le stock moyen ;
Sp, le stock de protection.
on a : [pic]et [pic].

b. Méthode comptable...
tracking img