Comment rabelais percoit-il la guerre ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1111 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment Rabelais perçoit-il la guerre ?

L’essentiel des idées de Rabelais sur la guerre se trouve dans les chapitres 25 à 29 de Gargantua (collection seuil). Cette partie de l’œuvre traite l’existence d’un conflit ouvert entre les fouaciers de Lerné et les « gens du pays de Gargantua » ; cet épisode de Gargantua sert de support à la présentation de la thèse rabelaisienne sur la guerre engénérale. Rabelais est totalement contre la guerre pour trois raisons principales. Tout d’abord, les guerres relèvent de causes le plus souvent absurdes et mineures. Ensuite, même si la guerre pouvait être justifiée, elle frappe la plupart du temps des innocents, et la vie des populations s’en trouve terriblement affectée. Enfin la guerre voit triompher la force sur le droit, et revenir en périodede paix est difficile. Mieux vaut éviter la guerre !

Dans Gargantua, tout commença par une banale dispute entre les fouaciers et des bergers, dispute qui dégénéra très rapidement en bagarre, pour finir en guerre. Les bergers tous innocents et généreux souhaitant acheter des fouaces se virent vivement critiqués moqués et interdits d’achat par les fouaciers de Lerné, sans aucune raisonapparente. A travers cet épisode se dégage l’idée de l’absurdité de la guerre.

Les insultes qui furent à l’origine de la guerre entre ces différents protagonistes proviennent de l’idée stupide de ne pas vouloir vendre des fouaces à des gens « solvables » sans aucune raison apparente. Rabelais montre l’origine particulièrement ridicule de ce conflit : « Les fouaciers ne condescendirent nullement àsatisfaire leur demande » ; sans aucune autre raison apparente, ils les insultèrent : « en les traitant de trop babillards, de brèche-dents….. ». Cette situation est d’autant plus surprenante qu’elle n’est pas habituelle : « D’habitude vous nous en donniez volontiers ». Ce comportement imprévisible et incompréhensible traduit encore plus le coté irrationnel de ce conflit : Pourquoi en effet, à unmoment donné, les fouaciers refusent-ils de vendre leur fouace ? pourquoi les insultent-ils ? Pourquoi Marquet frappe t-il Frogier ? Tout ceci montre dès le départ l’aspect absurde et démesuré de la guerre et par delà ce conflit, tous les autres conflits en anticipant sans doute les guerres de religion.
L’information ou la désinformation, le mensonge, la mauvaise foi sont souvent àl’origine de graves conflits : « Les fouaciers [….] exposèrent leurs doléances en montrant leurs paniers crevés [ …] Ils dirent que tout cela avait été fait par les bergers et les métayers de Grnadgousier ». La vérité est ainsi changée et les faits rapportés sont présentés de telle façon que le souverain doit décréter la guerre. C’est donc sur une base fausse, sur des informations incomplètes, sur desmal-entendus qu’une guerre se déclare et pourrait sans doute être évitée si l’honnêteté était une caractéristique plus courante de la nature humaine. Là aussi le texte de Rabelais est prémonitoire. Combien de guerres qui devaient être courtes ont duré des années ?

La guerre pour Rabelais est aveugle et violente et frappe des innocents. Quand le souverain Picrochole décida de faire laguerre, avec une armée importante, les conséquences furent catastrophiques pour tous y compris pour les personnes innocentes : « alors, sans ordre ni organisation, ils se mirent en campagne pêle-mêle, dévastant et détruisant tout sur leur passage » . En plus de frapper aveuglément, la guerre est un acte de violence terrible « ils détroussèrent hommes et femmes » « ils s’emparaient de tout ce qu’il yavait à l’intérieur ». Non seulement la guerre tue des innocents mais bien souvent elle transforme ces individus en « tueurs », des hommes de paix en de dangereux guerriers comme nous l’a montré Frère Jean « aux uns écrabouillait la cervelle, à d’autres, il brisait les jambes…. ». La guerre réussie à transformer la nature humaine en une nature inhumaine.
La guerre c’est aussi pour...
tracking img