Comment s'y prendre avec ceux qui disent toujours "oui"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Certaines personnes développent une forme d'agressivité
à laquelle il est difficile de faire face : les
"passifs-agressifs". Ces personnes ne savent pas dire
"non" et en veulent à ceux qui leur demandent quelque
chose.

Cette agressivité est souvent inconsciente. Elle obéit
à une injonction qui remonte à l'enfance :
"sois gentil !". Elles n'osent pas prendre le risque de
déplaireet, du coup, elles disent "oui", même si, au
fond d'elles-mêmes, elles préféreraient dire "non".

Cette attitude se traduit souvent, dans le quotidien, par
des "actes manqués" : rendez-vous oubliés, retards,
paroles non tenues, etc.

Lorsque vous êtes confronté à un passif-agressif, il ne
suffit pas de demander quelque chose et de se contenter
d'un "oui". Vous devez aller plusloin :

1. Dites-lui POURQUOI c'est important pour vous.

2. Demandez-lui : "Ai-je VOTRE PAROLE que vous le ferez
pour le... ?"

3. Mettez-vous d'accord sur ce qui se passera s'il ne
tient pas parole : "dans ce cas, je serais obligé de..."

4. Résumez votre conversation, l'accord conclu et,
demandez-lui ce à quoi il s'est engagé.

5. Éventuellement, mettez-le-lui parécrit. Un petit mot
de 3 lignes peut suffire.

6. N'attendez pas que la date soit passée pour relancer
ou vérifier. Contrôlez les étapes intermédiaires
("Où en êtes-vous ?"). Prenez ces "relances" comme des
aides-mémoire dont le "passif-agressif" a besoin.

Sachez vous y prendre avec les gens négatifs

--------------------------------------------

Vous proposez une idéegéniale et, qui plus est, avec
enthousiasme. Mais votre interlocuteur vous répond :

"Ça ne marchera jamais"

"Nous avons déjà essayé et ça a raté"

"Oublie ! Ce n'est même pas la peine d'essayer !".

Dans ce cas, vous avez très certainement affaire à un
"négativiste". Méfiez-vous de lui : il est capable
de détruire en quelques secondes votre bonne idée et
de donner l'impressionque vos espoirs et votre
enthousiasme sont les manifestations d'un excès
d'optimisme idiot.

**Faites la différence entre le "négativiste" productif
et le destructeur**

- Le "négativiste productif" a, de fait, un côté positif.
Il doute, il réfléchit, il pèse le pour et le contre,
il est généralement plein de bon sens. Avant de décider,
il passe par une phase d'analyse négative, ilvous dira :
"Peut-être devrions-nous... !"

- Le "négativiste destructeur", lui, cassera
systématiquement toutes vos suggestions. Il vous dira
toujours : "Il n'y a rien à faire !". Si vous lui
répondez : "Alors, que proposez-vous ?", il vous répétera
avec conviction : "Il n'y a rien à faire".

Conclusion, si le négativiste productif peut avoir un
effet stimulant sur un groupe, lenégativiste destructif
déprime tout le monde, il a le don de frapper en plein
dans le réservoir de doutes, de craintes, de déceptions
que nous portons tous en nous. Il éveille notre capacité
de découragement.

**Comment s'y prendre avec les "négativistes" destructeurs**

1. Évitez de vous laisser prendre à leur jeu

Dès notre plus jeune âge, nous sommes tous obligés de
surmonterdes déceptions. Certains y parviennent plus
facilement que d'autres. Ceux qui y arrivent mal
s'enfoncent dans l'idée que la vie est pleine d'événements
négatifs et que nous n'avons aucune influence sur eux.

Avec cette attitude mentale négative, rien n'est plus
irritant pour eux que de s'entendre dire qu'une situation
peut être sauvée. Toute leur énergie et leur pensée
rationnellevont être mobilisées pour prouver le
contraire.

Riches de leur assurance et de leur communication
rationnelle, ils plongent directement dans notre propre
vulnérabilité. Comme ils ont besoin de se sentir soutenus,
ils s'attaquent aux plus faibles. Ils ont un don
formidable pour détecter leurs victimes.
Vous devez donc rester extrêmement attentif et développer
votre intuition...
tracking img