Commentaire acte1 scene 5 berenice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique : Acte 1, Scène 5 Bérénice de Racine

Le passage que nous allons étudier est extrait de Bérénice, tragédie de Racine jouée en 1670. Il s’agit en fait de la dernière scène del’acte 1 (Scène 5). Dans la scène précédente, Antiochus lors d’un entretien avec Bérénice avait alors révélé son amour pour cette dernière. Lors de cette scène, Phénice, la confidente de Bérénice, lui alaissé entendre que la raison d'état pouvait s'opposer à son mariage avec Titus. Bérénice, loin de considérer les doutes émis par Phénice, évoque alors avec exaltation (avec enthousiasme et passion) lanuit de la cérémonie d’apothéose (cérémonie où un empereur défunt est élevé au rang des Dieux) de Vespasien. Ainsi nous verrons dans un premier temps, que cette tirade de Bérénice est en fait un poèmed’amour visuel et musical. Nous étudierons ensuite que ce passage montre bien l’illusion lyrique de Bérénice.
 Tout d’abord, nous pouvons dire que la scène évoquée par Bérénice décrit en faitl'apothéose de Vespasien, père de Titus et ancien empereur. L'évocation de la cérémonie d’apothéose comporte un aspect pictural ce qui rend la scène passée particulièrement vivante. En effet, nousretrouvons de nombreux termes évoquant la vision : "De cette nuit, Phénice, as-tu vu la splendeur ? Tes yeux ne sont-ils pas tout pleins de sa grandeur ?". (Vers 301-302). Phénice, les spectateurs et Bérénicese trouvent ainsi transportés sur les lieux mêmes du couronnement. La description acquiert aussi une vivacité grâce à l’hypotypose : "Ces flambeaux, ce bûcher (...), ces aigles, ces faisceaux, ..."L’utilisation des déterminants démonstratifs traduit une certaine musicalité.
De plus, nous retrouvons de multiples expressions dénotant couleurs et lumières : la "pourpre", "l'or". De même, nousretrouvons une gradation au vers 303 : "Ces flambeaux, ce bûcher, cette nuit enflammée". Les antithèses opposant l'obscurité et la lumière donnent à voir un tableau en clair-obscur. Bérénice parle...
tracking img