Commentaire adieu de apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (329 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Evocation de la vie quotidienne

1°) précision et flou :

=> beaucoup de précision :

- pour lieux : " Nîmes "

- date : " 4 février 1915 "

- description des actions : " après avoiracquis de zan "

beaucoup de précision mais aussi éléments flous
=> beaucoup d’éléments flous :

- voyage de sa bien-aimée pas précis : " ton voyage au Nord "

- action pas précises : " on varenter " (d’où vient-il ?)

- " Une… deux…trois… " : flou car on sait pas de que c’est

2°) dominé par la joie :
=> plaisir pour le bonbon (v.8)

=> attente des lettres

=> nuit blonde : nuitféminine, personnifié devient presque compagne et illuminé par vie quotidienne

évocation moderne de vie quotidienne qui abouti sur célébration de l’amour
II. Célébration de l’amour:

1°) forceinaltérable :

=> célébration inconditionnelle du sentiment : " amour libre "

=> amour brave toutes les circonstances : " jamais ", pas de frontière : " jusques au bout du monde "

=> amour fidèle :v.3 – v.12

2°) marques de tendresse :

=> v.2 : " Lou ", v.4 : " ma chérie ", v.10 : " mon cœur "

3°) amour menacé :

=> titre : adieu = séparation définitive

=> évocation d’un (suicide)sacrifice : v.13 : " l’heure est venu " = heure fatale

=> amour avec beaucoup de fougue mais éléments tragiques. Apparaît comme jeu léger sur les sentiments.

III. Lettre - jeu :

1°) dans laforme acrostiche :

=> forme en acrostiche :

- ressemble aux enluminures du Moyen-Age

- rappel amour du poète

- montre fraîcheur de l’amour

2°) dans la forme chanson :

=> v.3 repritau v.12

=> v.8 reprit au v.14

=> La reprise des chiffres (" Une… deux…trois… ") installe un rythme.

3°) presque dans la plaisanterie :

=> artillerie rime avec chérie

=> précisioninfantile : " Nîmes dans le Gard "

E) CONCLUSION
Le poème Adieu de Apollinaire est plein de charme et de fraîcheur ; c'est un poème lyrique (sentiments personnels) mais qui se refuse au pathétique et...
tracking img