Commentaire alfred de musset

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (767 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Composé: Les Caprices de Marianne, Alfred Musset. Acte I, scène 1.

Le goût du romantisme au XIXe siècle se traduit par un véritable tournant dans la littérature théâtrale de l'époque.Ainsi, dans Les Caprices de Marianne, roman d'Alfred Musset publié en 1833, l'auteur propose un dialogue entre deux personnages, Coelio amoureux et Octave ivre. L'examen du texte portera tout d'abordsur l'analyse du registre comique présent d’emblée dans cette œuvre puis en deuxième lieu l’exposition de thèmes romantiques, avec notamment le registre tragique.

L’extrait se situe dans lapremière scène du premier acte de l’œuvre. Le passage fait partie de l’exposition, c'est-à-dire des premières scènes qui ont pour but d’instruire le spectateur, ou le lecteur, sur les éléments nécessairesà la compréhension de la situation initiale. Ici l’action se passe pendant le Carnaval où deux hommes discutent : Coelio amoureux et Octave ivre. On remarque la présence du registre comique. Celui-cise traduit aux travers des personnages -Coelio: préoccupé par ses histoires d'amour. -Octave: il montre pendant le premier acte son côté insouciant. Dans cet extrait, on observe d’autre part qui il ya un comique de mots. Celui-ci se manifeste à travers le comique de caractère provoqué par les différences entre les deux personnages d’Octave et de Coelio. On peut également constater qu’il estprésent dès l’entrée d’Octave. Ce dernier reprend un certain nombre de répliques de son ami et n’en transforme que quelques mots, les inverse ou met la phrase à la forme négative mais cela suffit pourdonner un air comique au personnage. On peut citer notamment « Que tu es heureux d’être fou » qui devient « Que tu es fou de ne pas être heureux » ou encore « Ou je suis gris, ou je le suis moi-même » quidevient « ou tu es amoureux, ou je le suis moi-même ». Pour faire rire, l'auteur accentue volontairement à l'excès ces défauts. Ainsi, le désespoir de Coelio rend la situation grotesque et le côté...
tracking img