Commentaire animaux malades de la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ANIMAUX MALADES DE LA PESTE

II/ Stratégie des animaux.

1)Stratégie du Lion

(transition) Le Roi en demandant à ses sujets d'avouer à leur tour, les fautes qu'ils auraient commises, « Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi » V31 se dédouane du sacrifice qu'il avait pourtant promis d'accomplir. La sincérité devient hypocrisie, la justice une grande farce, des codesparfaitement maîtrisés par les sujets de la Cour qui vont faire tout leur possible pour qu'effectivement « Le plus coupable périsse »V33, c'est à dire l'autre, le moins puissant que soi. Nous allons donc étudier la stratégie du renard qui prend la parole à la suite du Roi.

2)stratégie du renard
Le renard est un animal déjà célébré par la littérature médiévale dans le Roman de Renart où il montre sacapacité à pouvoir se jouer des autres grâce à son esprit vif et rusé.
Dans notre fable, il montre encore son ingéniosité. En effet, au lieu d'avouer ses fautes comme l'a demandé le lion, il va chercher à absoudre ce dernier. Il minimise les péchés commis par son roi « vos scrupules font voir trop de délicatesse »V35 ou encore « Est-ce un péché ? Non, non. »V37 et flagorne sans retenue « Vous êtestrop bon roi »V34, « Vous leur fîtes Seigneur // En les croquant beaucoup trop d'honneur »V37-38, le mot Seigneur placé en fin de vers accentuant encore la mise en valeur du souverain.
Pour innocenter son Roi, il va enfin recourir au renversement de culpabilité en accusant les victimes d'être coupables d'être des victimes idéales (procédé que l'on retrouve toujours régulièrement dans les coursd'assise et autre tribunal correctionnel aujourd'hui) puisqu'ils ne sont que « canaille, sotte espèce »V36 que c'est finalement un « honneur »V38 qui leur a été rendu. Il en va de même pour le Berger « digne de tous maux »V40 qualifié d'usurpateur puisqu'il fait partie de « ces gens-là qui sur les animaux // Se font un chimérique empire »V41-42 empire reposant donc seulement sur le songe etl'illusion et qui selon le renard n'a eu que ce qu'il méritait.

Le roi est mis hors de cause et le ton est donné. Les puissants seront innocentés facilement « et les flatteurs d'applaudir. // On n'osa trop approfondir.../... de petits saint » V43 au V48. Il ne reste plus qu'à trouver le coupable idéal... C'est à ce moment que l'âne intervient.

3)Stratégie de l'âne
L'âne représente ici lesfaibles. Il vient à point nommé et tandis que les autres animaux n'avaient eu le loisir de s'exprimer « On n'osa trop approfondir »V44, il va être écouter avec la plus grande attention.
On peut tout d'abord dresser un premier parallèle entre son discours et celui du Lion puisque tandis que le lion dévorait un Berger, lui s'attaquait au champ des Moines, c'est à dire à leurs biens (on peut imaginer icique l'âne/le fermier ait essayé d'occulter une partie de ses récoltes afin de limiter la dîme prélevée par l'Église ou qu'il ait braconné -crime passible de mort au moyen-âge ), drame à priori moins grave puisqu'il n'y a pas atteinte physique de porter contre le clergé.
On peut ensuite voir que l'âne, contrairement au lion, présente des circonstances atténuantes telles que la qualité de l'herbe« tendre »V51, « La faim, l'occasion »V51, et l'intervention du diable qui l'aurait soumis à la tentation « Quelques diables aussi me poussant »V52.
Il cherche enfin à minimiser sa faute par la quantité dérisoire qu'il aurait mangé « Je tondis de ce pré la largeur de ma langue » tandis que le Roi se vantait d'avoir dévoré maints moutons.
Après s'être écarté de la stratégie du Lion, il va yrevenir en avouant sa culpabilité, péché avoué étant à moitié pardonné « Je n'en avait nul droit puisqu'il faut parler net »V54, aveu sincère que l'on peut comparer à celui du lion plus calculé « Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense »V27.
L'âne, en imitant son roi n'obtiendra bien évidemment pas le même résultat puisqu'à l'instant même où il prenait la parole, il permettait aux puissant d'en...
tracking img