Commentaire choses vues de victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte Choses vues
de Victor Hugo

Victor Hugo est un auteur du XIXème siècle, c’est un écrivain engagé dans la lutte contre la misère. On retrouve ses opinions dans une grade partie de son œuvre.
En 1846, sous le règne de Louis-Philippe, il publie Choses vues un textefaisant le portrait d’un homme misérable et d’une aristocrate aveugle à la misère qui l’entoure. Victor Hugo s’adresse à la haute société française et à pour but de la mettre en garde contre la révolution qui pourrait se mettre en place si ce déni de la misère persiste.
Je ferais d’abord une analyse et une comparaison des deux portraits en étudiant les oppositions ; puis j’analyserais lesdifférents procédés de dénonciation utilisés par l’auteur.

Le narrateur à choisit de faire qu’un portrait physique des deux personnages, ce qui nous pousse à les juger par rapport à leur situation et non par rapport à leur caractère.
De plus, on ne connait pas les noms des personnages, ce qui nous mène à leur attribuer une valeur générale : l’homme représente les pauvres qui sont obliger de volerpour pouvoir manger tandis que la femme représente l’aristocratie indifférente à la misère qui l’entoure.

Le narrateur choisit de décrire l’homme en premier, il dresse un portrait détaillé de son physique « maigre, hagard, pâle » qui nous amène à avoir un sentiment de pitié envers lui qui serait beaucoup plus fort si il n’était pas entrain de se faire arrêter. Le fait qu’il se soit faitarrêter pousse tout de même le lecteur à avoir un sentiment de méfiance envers lui. Tout le long de sa description le narrateur renforce ses sentiments en dégradant ce personnage misérable : « pieds nus écorchés » ; « linges sanglants » ; « il couchait habituellement sur le sol » .
Si pour le portrait de l’homme le narrateur commence par le décrire physiquement puis par ensuite décrire ce qu’ilpossède ( de simples haillons de vêtements) pour le deuxième portrait, celui de la femme , il décrit d’abord ce qu’elle possède ; un carrosse, des tissus précieux... Le narrateur fait ensuite un portrait plutôt superficiel de la femme en utilisant des adjectifs flatteurs ; « fraîche, blanche, belle, éblouissante ».
Avec ces descriptions le narrateur nous montre que les deux personnages sontcomplètement à l’opposé l’un de l’autre ; l’homme se déplace à pieds tandis que la femme à un carrosse, l’homme est couvert de haillons alors que la femme est habillée en robe de velours, l’homme est un vagabond obligé de voler pour se nourrir alors que au contraire la femme est en sécurité financièrement.
La misère de l’homme s’accentue tout le long de sa description tandis la description de lafemme au début flatteuse accentue son égoïsme et son manque de réflexion.

Pour cette dénonciation, l’auteur a utilisé plusieurs procédés ; tout d’abord cette anecdote semble être autobiographique car le narrateur semble être l’auteur. Plusieurs éléments nous conduise à le penser ; le récit est à la première personne, le titre « Choses vues » présente ce passage comme un recueil detémoignages et le narrateur précise qu’il se rendait à  « la chambre des pairs » (l.1) or Victor Hugo en faisait partis à l’époque.

De plus, ce narrateur parait fiable , à l’époque on connait Victor Hugo comme un écrivain engagé, en particulier dans ses pièces de théâtre, et comme un homme politique . or le narrateur est un homme politique , il va à  « la chambre des pairs » (l.1) et il fait preuved’une grande qualité d’observation précise. Il fait aussi preuve d’une grande objectivité, il donne une description physique des personnages sans apporter d’observations psychologiques et indique à aucun moment les pensées des personnages.

Le récit, est en point de vue interne par le regard du narrateur et les personnages sont vus en point de vue externe. L’auteur ne semble pas vouloir...
tracking img