Commentaire composé a propos d'horace

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« A propos d'Horace »

« A propos d'Horace » est un poème écrit en alexandrins où l'auteur évoque ses souvenirs de collège. Il est extrait des Contemplations. Il a été rédigé par VictorHugo, un grand écrivain de la littérature française, en 1856. D'Erasme au XVIème siècle jusqu'à Victor Hugo au XIXème siècle, on se demande quelle est la meilleur méthode d'apprentissage. C'estpourquoi ce poème est au service d'une dénonciation d'une forme d'enseignement en faisant appel à l'imaginaire. Ce poème fait aussi partie du registre lyrique et polémique. Il y oppose l'école existante àune école idéale en mettant l'éducation en relation avec la société.

L'école existante est largement critiquée par Victor Hugo. Nous le voyons ici tout d'abord, avec le vocabulaire du poème:« cuistre », vers 19, qui est un mot péjoratif servant à désigner quelqu'un qui fait étalage de ses connaissances mal acquises. « pédant » vers 27, est un adjectif qualifiant une personne prétentieuse(qui fait étalage de ses connaissances). Par ailleurs, Hugo utilise un lexique où l'école fait penser à une prison: « sous le fouet », vers 19, « ombre », vers 26, et « obscur », vers 35 soulignant lemanque de liberté de l'enfant. En effet, l'enfant se trouve dans l'obscurité et il souffre. Ensuite, l'enfant est comparé à un boeuf au vers 17: « bête de somme attelée à sa tâche » qui est unemétaphore. L'enfant est aussi comparé à un esclave avec notamment le mot « pensum » désignant le poids de laine que filait l'esclave, et avec la métaphore vers 2: « n'instruira plus les oiseaux par lacage ». L'enfant est donc assimilé à un oiseau. La métaphore du vers 20 souligne également le chargement des élèves qui sont accablés de travail (« le lourd cheval poussif du pensum embourbé »). Enoutre, l'obscurité est associée à l'ignorance: « grimoire obscur », vers 35 qui est aussi une métaphore dénonçant une forme archaîque d'éducation. Elle fait allusion à un livre incompréhansible et à...