Commentaire composé a une passante de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Une scène romanesque

A- Un décor hostile à la rencontre : la rue
- allitération en [r], personnification de la rue.
- encadrement du poète : chiasmesonore
-
B- Une rencontre tel un coup de foudre

- 2 unités de sens quatrains puis tercets
- 1er tercet : aussitôt produite, rencontreappartient déjà au passé.
- Champ lexical du fugitif
- Une femme majestueuse, noble : on perçoit d’abord silhouète puis mouvement. Description méliorative (adj ++) : longue,mince, agile, noble.
- Assonance en [an] : soulevant, balançant + allit en [l] : rythme des pas, démarche lente et harmonieuse, pas de précipitation contrairement à la fugitivité de larencontre, contrairement au désordre de la ville (allit en [r]).
- D’abord des qualifications, avant action : le poète est ébloui.
- Coup de foudre car regard. Champlexical de la vision : ' il, regard, verrai-je. Force du regard. ( éphémère.

Une allégorie de l’inaccessible Idéal

C- L’accès à l’idéal

- oxymore « la douceurqui fascine et le plaisir qui tue » : ambivalence de la femme, porteur de douceur et de danger. ( femme à part.
- fugitive beauté : enjambement, beauté à la rime.
-Femme ne ranime qu’avec le regard « m’a fait soudainement renaître », le poète était en effet « crispé comme un extravagant ». Renaître à la rime.

( mais Idéal inaccessible provoquant le spleen dupoète.

B - L’échec de l’accès à l’idéal

- Question rhétorique : rencontre de l’ordre du passé, pourra prendre forme seulement dans l’imaginaire (« éternité »).- Rythme saccadé : sanglots. + hyperboles.
- Ref au temps et lieu : incertitude, mélancolie : « peut-être ».
- Chiasme v 13 mais aussi // éloignement...