Commentaire compose acte v scene 3 du mariage de figaro de beaumarchais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE COMPOSE : « FEMMES, SOYEZ SOUMISES A V...

http://membres.multimania.fr/cyberpolissite/cc-figaro.htm?codes=M62...

RETOUR A LA LISTE DES COMMENTAIRES COMPOSES

COMMENTAIRE COMPOSE ACTE V SCENE 3 DU MARIAGE DE FIGARO DE BEAUMARCHAIS De : " Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie !..." jusqu’à : " mais comme chacun pillait autour de moi en exigeantque je fusse honnête, il fallut bien périr encore. "
INTRODUCTION Beaumarchais, écrivain dramatique du 18ème siècle, est l'auteur du Mariage de Figaro, comédie publiée en 1784. Cette pièce forme avec le Barbier de Séville et le drame La Mère coupable une trilogie. La scène 3 de l'acte V dont il est question ici, consiste en un long monologue de Figaro, le second de la pièce, dans lequel lepersonnage fait à travers son autobiographie une critique virulente de la censure et des abus des grands. Nous verrons dans une première partie que nous avons avec ce monologue une composition dynamique, puis nous traiterons du personnage de Figaro, et enfin, nous terminerons par l'analyse de la critique sociale et politique. I) UNE COMPOSITION DYNAMIQUE 1) Un rythme soutenu Le monologue de Figaro estparticulièrement bien construit. Il est d'une exceptionnelle longueur, sans égale dans le répertoire classique. On pourrait s'attendre à un passage ennuyeux, statique, mais il n'en est rien. Beaumarchais écrit là un monologue consistant, riche en détails pittoresques et en effets comiques qui contribuent à le rendre dynamique, de telle sorte que le spectateur n'a finalement pas besoin de fournir uneffort d'attention trop grand. L'expression est très travaillée. L'auteur agrémente sa scène de formules destinées à frapper le spectateur; "Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand géni !... Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier!". La structure antithétique de la première phrase, le rythme remarquable des propositions, les effets d'allitérations en"r", tout contribue à ce que cette phrase ce grave dans la mémoire. Et l'auteur utilise encore beaucoup d'autres formules choc (exemple: Il n'y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits"). Beaumarchais, pour dynamiser la scène, donne de la vitesse à son texte à l'aide d'expressions comme "à l'instant", "sitôt". Le monologue est de plus régulièrement ponctué par des mouvements del'acteur pour dynamiser la scène qui évitent là encore à la scène un caractère trop statique et qui contribuent donc à son dynamisme: "Il s'assied sur un banc", "Il se lève", "Il se rassied". 2) La grande variété des tonalités Ces mouvements correspondent aux changements de tons qui scandent le discours. En effet, ce monologue se caractérise par une variété de tonalités, variété qui contribue à lavitalité du texte. Tantôt le personnage est en proie à la colère et à l'exaltation; on a alors de nombreuses phrases exclamatives ainsi que des interjections: "morbleu !", "Pou-ou !". Ces moments correspondent aux passages de critiques sociales et politiques dans lesquels l'auteur mêle aussi de l'ironie. Tantôt c'est la mélancolie qui domine lorsque Figaro repense à ses souvenirs. C'est alorsl'homme blessé qui apparaît. II) LE PERSONNAGE DE FIGARO 1) Un homme courageux Figaro apparaît ici comme un personnage courageux. Tout d'abord dans son parcourt social: lui qui n'est parti de rien a du "déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement". Chacune de ses expériences se termine de façon malheureuse et il se heurte à chaque fois à un déluge (exemple: "à l'instant, un envoyé(...) se plaint de ce que j'offense dans mes vers la Sublime-Porte, la Perse, une partie de la presque île de l'Inde, toute l'Egypte, les royaumes de Barca, de Tripoli, de Tunis, d'Alger et de Maroc", "je vois s'élever contre moi mille pauvres diables à la feuille"). Figaro est un homme malmené par les puissants mais qui ne renonce pas, qui se relève et retombe finalement toujours sur ses pieds...
tracking img