Commentaire Compose De La Scene Iv L Ile Des Esclaves De Marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (1045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Axelle Rollier
301

30 décembre 2007
Français – M. Froidevaux

Commentaire composé : Marivaux, l’île des esclaves, scène IV

Marivaux, auteur du XVIIIe siècle, a écrit l’île des esclaves en 1725. Lapièce met en
scène deux maîtres, Iphicrate et Euphrosine, ainsi que leurs esclaves respectifs,
Arlequin et Cléanthis. Ceux-ci ont échoué sur une île nommée « l’île des esclaves ».
La loi de cette îleveut que les maîtres deviennent esclaves et, inversement, que les
esclaves deviennent les maîtres de ces derniers. Trivelin, le chef de l’île, procède
donc à l’échange des rangs sociaux despersonnages. Il demande ensuite aux deux
esclaves de dresser un portrait de leur maître afin que ceux-ci se rendent compte
des attitudes ridicules qu’ils adoptent. Cléanthis s’est donc attelée à sa tache avecle
plus grand enthousiasme et fait un portrait très inconfortable pour Euphrosine.
Ensuite, Trivelin demande à Euphrosine d’avouer expressément qu’elle se reconnaît
dans ce portrait risible en échangede quoi elle pourra retrouver son statut de maître
auprès de Cléanthis. Cependant, celle-ci refuse.
Un des thèmes majeurs de cette quatrième scène est la remise en question de soimême. En effet,Euphrosine est confrontée pour la première fois de sa vie à se
remettre en question. Cependant, elle n’accepte pas de se prêter au jeu surtout
lorsqu’il s’agit de critique de la part d’un simple esclave.Au cours de cette scène
nous assistons à l’évolution d’Euphrosine qui préfère sa liberté à son amour-propre.
La scène peut se séparer en trois parties. Durant la première partie, Euphrosine nieentièrement et est révoltée ainsi qu’insolente envers Trivelin. « Vous êtes des
barbares », dit Euphrosine. En effet, Trivelin est à la base un esclave comme les
autres, d’où Euphrosine utilise le mot «barbare ». Ce mot démontre le problème de
communication entre maîtres et esclaves.1
Ensuite, pour Euphrosine tout ce qu’a pu dire Cléanthis sont de « pareilles
faussetés ». En réalité, ces accusations...
tracking img