Commentaire compose : a une passante , baudelaire (fdm)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (850 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Né au 16ème siècle, le sonnet est la forme de prédilection pour le poème amoureux.
Dans son recueil Les Fleurs Du Mal , Baudelaire garde les formes traditionnelles de la poésie tout en incluant uncontenu moderne. C’est le cas dans « A une passante » issu de la section « Tableaux Parisiens », où il garde la forme du sonnet en l’utilisant au service de la modernité.
Il serait donc intéressant devoir en quoi ce coup de foudre parisien représente-t-il la modernité baudelairienne.
Afin de répondre à cette question, dans un premier temps nous verrons l’éloge de la femme, puis la fatalité decet amour et enfin le caractère moderne qui en ressort.

1. I. L’idéal féminin
A) L’apparition gracieuse et mystérieuse de la femme « œuvre d’art »
-titre + v3= côté mystérieux avec déterminantindéfini « une »
-v5 « jambe de statue »= métaphore de la passante et d’une œuvre d’art: la femme incarne l’Idéal, la perfection (allusion à l’art : Baudelaire= critique d’art)
-v4 « le feston etl’ourlet »= lexique de la broderie : raffinement, délicatesse + « fastueuse » = main richement ornée qui rappelle une œuvre d’art
-v2 cadence majeure montre démarche élégante de la femme + v4 rythme à 4 tempsillustre le balancement de la démarche féminine (sorte de danse)
-v4 « soulevant, balançant » = portrait en mouvement : mouvement aérien de la robe + allitération en « s » qui donne amplitude de labeauté

B) Un coup de foudre brutal lors d’une rencontre furtive
-v3 polyptote « passa » « passante » = rapidité + passé simple = action ponctuelle, mouvement furtif
-v6 = rupture entre femme enmouvement et homme immobile : « moi,je » répétition du pronom personnel tonique = choc du poète assourdit par la foule +« comme un extravagant » comparaison (celui qui s’isole)
-réaction très forteet irrationnelle : « crispé » = réaction physique / « extravagant » = réaction émotionnelle
-v9 : « un éclair…puis la nuit » coup de foudre = topos (cliché) fugacité appuyée par la ponctuation «...
tracking img