Commentaire de britannicus de racine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1448 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan
I) Une scène de rencontre amoureuse ratée

A. Le contraste entre la passion amoureuse de Britannicus et la froideur de Junie
B. Une scène de dépit amoureux : de la passion à la plainte
C. L'expression des reproches et de la jalousie

II) Les effets tragiques et pathétiques d'une situation de triple discours

A. Une situation de triple énonciation d'où naît l'incompréhension desamants
B. Une situation pathétique pour les deux amants
C. Une situation tragique pour Britannicus

III) La traduction théâtrale du pouvoir croissant de Néron sur la scène politique

A. Néron, metteur en scène tout-puissant
B. Junie, bonne actrice malgré elle
C. Britannicus, mauvais spectateur et acteur inapte


Conclusion

Introduction:
Britannicus a un contexte historique, c’est lapremière tragédie de Racine inspiré de l’histoire romaine. Néron a pris le pouvoir à la place de Britannicus à cause de Agrippine sa mère. Cette pièce met en scène une rivalité politique et amoureuse. Junie et Britannicus s'aiment et sont observés par Néron. Junie doit repousser Britannicus pour le sauver.

I) Une scène de rencontre amoureuse ratée

A. Le contraste entre la passion amoureuse deBritannicus et la froideur de Junie

Dans cet extrait, Britannicus est face à Junie ; il vient de la revoir et son élan amoureux le pousse a être très sûr de lui. Sa tirade adressée à Junie en est la preuve.

Il se montre très enthousiaste (« ...Chacun semble des yeux approuver mon courroux... ») certain de trouver l'appui qu'il demande. Il se sent fort et soutenu sur le plan politique (lecontexte politique Néron et lui sont rivaux).
Mais ce passage montre combien l'importance des mots traduit le tragique et le pathétique de la situation.

Parce qu'à ce moment, Britannicus ignore que Néron est là quelque part à les espionner. Son language est dicté par son coeur.

Mais il se rend compte que Junie est plus sur la réserve et d'ailleurs, sa tirade introductive s'interromptlorsqu'il se rend compte qu'il ne reçoit pas en retour ce qu'il espère de sa bien-aimée (la phrase s'achève parce des points de suspension).

Ce passage est donc très contrasté entre la passion amoureuse sincère de Britannicus et la relative froideur dont fait preuve Junie malgré elle.
Le silence de Junie dans un premier temps, qu'elle va être obligée de rompre (pour empêcher Britannicus de s'enfoncerlui-même - mais qu'il est bête le malheureux), puis ses réponses au jeune homme, sont toujours déterminés par la présence de l'empereur (n'oublions pas que celui-ci lui a ordonné de quitter Britannicus).

B. Une scène de dépit amoureux : de la passion à la plainte

Petit à petit, le discours de Britannicus qui au début était passionnel, se transforme en plainte.

Il semble comprendre tout àcoup que quelque chose ne va pas.Il commence à perdre ses certitudes et cherche des réponses .Il cherche le regard de Junie qui se dérobe. Le manque de réponse de Junie le fait douter.
Junie de son côté est prisonnière : non seulement, elle ne sait pas comment faire comprendre à Britannicus l'enjeu de cette rencontre mais, elle a très certainement peur que son propre regard ne trahisse sesvéritables sentiments.
). Les réactions de l'amoureux transi sont évidemment à étudier aussi, dans leur évolution.

Pour étudier réellement cette évolution, les figures employées par Britannicus, et les champs lexicaux que l'on retrouve dans ses tirades sont très, très importants (quelques exemples : lexique de l'enthousiasme au début, hyperboles très fréquentes lorsqu'il évoque leur amour commun,langage courtois voire précieux sur certains vers --> galanteries à replacer dans leur contexte. le champ lexical de la douleur (chagrin, vers 3; cruel, vers 8 ; désarmé, vers 9 ; frayeur, vers 11; plainte, vers 12 ; douleur, vers 14 et crainte, vers 27) nous montre bien que le couple de Britannicus et Junie n’est autre que tragique, ce champ lexical met en évidence le registre tragique de la...
tracking img