Commentaire de la lettre de fulbert de chartres à renaud de vendôme (1007)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1579 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : commentaire de la lettre de Fulbert de Chartres à Renaud de
Vendôme (1007).

Fulbert de Chartres était l’évêque de Chartres, mais surtout un juriste
renommé du XIème siècle. Il est notamment connu pour sa lettre à Guillaume V
d’Aquitaine, dans laquelle il lui confirme les obligations réciproques du
seigneur et du vassal dans le cadre des relations féodo-vassaliques. Dans laprésente lettre, Fulbert de Chartres écrit à Renaud de Vendôme, évêque de
Paris, au sujet des relations les unissant dans le cadre du contrat féodovassalique.
De par sa nature, ce texte n’a pas de valeur officielle, de valeur
législative. Mais, du fait des compétences de l’auteur, cette lettre peut être
considérée comme une source fiable d’informations sur les obligations du
seigneur envers sonvassal. La lettre fut écrite en 1007. A cette époque, la
« France » est en pleine époque féodale. En effet, l’époque féodale débute aux
environs du Xème siècle et prend fin vers le XIIIème siècle. Dans cette société, il
n’y a plus de réel pouvoir central, tous les seigneurs ont un pouvoir de ban, ce
qui leur permet d’exercer les fonctions de puissance publique en leur
seigneurie respective. Cettesociété est très hiérarchisée : hiérarchie de terres
mais aussi d’hommes. Les relations féodo-vassaliques sont à la base de cette
société. On appelle relations féodo-vassaliques les relations entre le seigneur
et son vassal. Suite aux rites de l’hommage, de la foi, et de l’investiture du
fief, le vassal et son seigneur ont formé un véritable contrat qui leur impose
des obligations réciproquesmais prévoit aussi des sanctions en cas de
manquement. La cérémonie se déroule devant témoins pour compenser
l’absence d’acte écrit.
Commentaire de la lettre de Fulbert de Chartres à Renaud de Vendôme (1007)
Page 2 sur 5
Dans le présent texte, Fulbert de Chartres reproche à Renaud de
Vendôme de ne pas respecter ses engagements, ce qui pourrait amener à une
rupture de la “convention passée”entre eux. Dans ce contexte, nous pouvons
nous demander quelles sont les obligations nées du contrat féodo-vassalique
mais aussi quelles sont les conséquences du non respect de ce contrat par l’une
ou l’autre des parties.
Le contrat féodo-vassalique implique avant toute chose des obligations
réciproques, véritable contrat synallagmatique (I). En cas de rupture de contrat
par l’une desparties, des sanctions sont, de plus, prévues (II).

I. Contrat synallagmatique entre le vassal et son seigneur.

L’entrée en vassalité marque le début d’un véritable contrat passé, par
des gestes symboliques, entre le vassal et son seigneur. Ce contrat implique
des obligations pour le vassal (A), mais aussi pour le seigneur (B).
A. Auxilium et consilium : Les obligations du vassal.

•Le vassal entre en vassalité après avoir prêté hommage et
fidélité à son seigneur. Après ceci, le seigneur va investir le
vassal de son fief :
o Au XIème siècle, fief en terres essentiellement.
o Les ecclésiastiques aussi sont pris dans le jeu des
relations féodo-vassaliques : vassaux ou seigneurs.
o « Qui tiennent de votre chasement leurs bénéfices » :
_ Le chasement, c’est la concessiond’un fief par
le seigneur à son vassal.
_ Ici, un « beneficium » est concédé car, on
appelle bénéfice le patrimoine, la terre
essentiellement, dont les ecclésiastiques tirent
les revenus nécessaires à leur fonction. Ceci
montre qu’il s’agit d’une investiture
ecclésiastique.
Le seigneur, ecclésiastique ou laïque, concède une terre à
son vassal afin que ce dernier puisse tenir son rang, maissurtout en échange de services. Ces services sont les
obligations du vassal envers son seigneur.
Commentaire de la lettre de Fulbert de Chartres à Renaud de Vendôme (1007)
Page 3 sur 5
• Avant toute chose, le vassal doit fidélité générale à son
seigneur :
o Ceci est précisé dans la présent lettre : « La fidélité
qu’ils te doivent ».
o Dans la lettre à Guillaume d’Aquitaine, Fulbert de...
tracking img