Commentaire de la nuit de mai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français
Extrait des Nuits, Alfred de Musset : la Nuit de Mai

Les Nuits est un recueil de très longs poèmes. Ce sont des dialogues entre le poète et la muse, entre Musset l'individu et Musset le poète.
Après une blessure d'amour, le poète est incapable d'écrire : la muse l'incite à reprendre la plume malgré et grâce à sa douleur (cf. rupture Musset/George Sand).
L'extrait contient ladernière tirade de la muse, à la fin de la Nuit de Mai.

Ce poème est rédigé en alexandrins, avec des rimes suivies excepté pour les premiers vers (rimes embrassées).
Musset énonce la conception qu'il a de la fonction de la poésie.
Il va utiliser un personnage fictif ("le pélican" - vers 101 à 129) afin de prouver sa thèse : il écrit un apologue. Un apologue est un récit ; il faut donc analyserici l'art du récit. Mais c'est un récit qui expose une morale ; il faut donc également s'intéresser au contenu de cette morale par rapport à la thèse énoncée.
A partir du vers 130, il compare le comportement du pélican du récit avec celui des grands poètes. Le pélican devient de symbole des grands poètes. Le vers 130 introduit la nature symbolique de l'oiseau ; c'est une sorte de conclusion.Musset définie la fonction qu'il donne à la poésie en définissant les grands poètes.
Le thème abordé dans ce poème est la douleur.
Le comportement du pélican symbolise la fonction du poète selon Musset.

L'apologue du pélican (vers 101 à 129) :
Les quatre premiers vers évoquent un sentiment de tristesse. Musset expose la fatigue du pélican, dans une atmosphère monotone (vers 102 :"brouillards", "roseaux"). On note de nombreuses assonances en [a] et allitérations en consonnes lourdes liquides et nasales. La présence des petits et leur comportement vulgaire, accentué par des sonorités désagréables (allitération en [r], son dur), donnent à la scène un côté sordide. La scène prend un aspect sinistre.
Il y a un contraste entre les petits et l'oiseau adulte. Le pélican garde un aspectmajestueux, il se place en hauteur et sa gestuelle est solennelle (vers 108 : "une roche élevée" ; vers 110 : "il regarde les cieux"). Il avance lentement (vers 108 : "à pas lents"), par opposition avec la rapidité des petits (vers 106 : "ils courent"). On observe également des sonorités différentes que pour les jeunes oiseaux ; le poète utilise des assonances en nasales (vers 108 : "gagnant à paslents") qui donne au pélican un aspect solennel.
Au vers 110, la césure à "mélancolique" met en valeur cet adjectif qui rappelle l'atmosphère lugubre de la scène. L'adjectif transfigure la scène. L'expression "pêcheur mélancolique" permet une humanisation de l'oiseau, en lui donnant des sentiments propres aux hommes. De plus, on retrouve dans son comportement l'attitude d'un père qui rassure etprotège ses petits. Musset distingue déjà l'oiseau de ses petits. Il attribue au pélican des sentiments humains : le pélican est personnifié ("père"/"fils" ; "amour sublime"/"douleur" ; "ses enfants" ; vers 120).
Il y a une progression de l'atmosphère sinistre. L'image hyperbolique du vers 110 crée un sentiment d'horreur, amplifié par l'explication qui suit. On assiste à la longue agonie dupélican (cf. portée de son cri ; vers 125 : "cri sauvage"). C'est un signe de la sensibilité romantique du poète.
Il y a également une progression de la personnification du pélican. L'amour est le sentiment dominant. Le comportement du pélican le fait souffrir : c'est un "supplice" douloureux ; ce "sacrifice" est une preuve d'amour pour ces petits. Ce " divin sacrifice" (vers 121) provient de son"amour sublime" (vers 117).
On retrouve dans cet apologue de nombreuses connotations bibliques : le pélican "regarde les cieux" sur "une roche élevée" ; ceci rappelle la crucifixion de Jésus sur le Mont Golgotha. Ce "sacrifice divin" dans lequel le pélican s'offre en pâture à ses petits évoque le mystère de l'eucharistie lors de la Cène. Le pélican est assimilé au Christ et ce repas correspond à...
tracking img