Commentaire de malebranche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1958 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie générale
Commentaire de texte

Malebranche, De la recherche de la vérité, Œuvres, éditées par Geneviève Rodis-Lewis, t.I, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1979, pp.145-146

Un livre transforma la vie de Malebranche : le Traité de L’homme de Descartes. Les mécanismes cartésiens développés dans ce traité, notamment physiologiques, ont profondément influencé lesconceptions malebranchistes. Leur influence est particulièrement remarquable si l’on considère un pan particulièrement original et novateur de l’œuvre de Malebranche : l’Imagination. Cependant, Descartes reste seulement une influence : Malebranche reprend à son compte ses théories mais avant tout, il les radicalise. L’épicentre de cette radicalisation se situe au niveau du mécanisme héritée deDescartes. Malebranche en fait un argument participant de sa métaphysique occasionnaliste : le mécanisme permet à Malebranche de rendre scientifiquement compte du bouleversement consécutif au péché originel dans les rapports de l’âme et du corps. L’âme, d’abord unie au corps, en devint dépendante à la suite du péché originel perpétré par Eve ; l’imagination d’Eve y eut un grand rôle mais ceci est uneautre histoire. C’est de cette dépendance qu’émergea la force d’efficacité du corps sur l‘âme ainsi que, par extension, la déchéance de l’humain. En traitant de l’Imagination, Malebranche met au jour un grand dilemme : cette faculté remet en question l’hégémonie de l’âme dans l’être humain. La conséquence de cette vision est une perte relative pour l’esprit de l’accès à l’universel au profit d’uneparticularisation des esprits : Malebranche explique ainsi comment la différence a pris le pas sur l’unité ; d’où le sens d’une recherche de la vérité. Malebranche donne également par ce biais à voir une âme qui subit le corps et frôle l‘idée d‘une âme qui bien que théocentrique aurait de si grandes défaillances qu‘elle en occulterait sa nature. Afin d’expliquer la double signification de cettecorporéité si propre à l‘homme, Malebranche prend pour instrument la physiologie : cet outil lui permet d’examiner en détail la manière dont l’âme est liée au corps au sein de cette faculté particulière qu’est l’Imagination.
Nous allons donc voir dans un premier temps ce qui sous-tend l’interaction particulière qui s’exerce entre les événements corporels et l’âme lors de l’imagination et, dansun second temps, comment l’imagination, cette propriété établissant entre les hommes un rapport de similitude, contient aussi en elle ce qui fait leur différences.

L’imagination est le lieu de l’explication de l’efficacité des causes occasionnelles du corps sur l’âme. Afin d’expliciter le réseau de forces qui se tissent entre le corps et l’âme pendant l’imagination nous allons d’abord voirce que met en jeu la dépendance puis comment elle s’établit.
Pour Malebranche, l’âme réside dans les fibres du centre cérébral qu’il nomme la « partie principale » : « c’est le lieu où notre âme réside immédiatement ». L’imagination est constituée de deux choses. Les premières dépendent de l’âme et sont l’action et le commandement de la volonté. Les secondes dépendent du corps et sontl’obéissance des esprits animaux et les fibres cerveaux. À la suite de Descartes l’imagination est le fait de « se former des images des objets » : l’âme aperçoit les êtres matériels : « elle se les rends présents en s’en formant, pour ainsi dire, des images dans le cerveau. » Malebranche distingue deux sortes d’imagination : l’imagination active, qui est du ressort de la volonté et l’imagination passive : ce« processus corporel mécanique et involontaire » C’est à cette dernière qu’une grande importance est accordée du fait de la prépondérance du corps dans la conception de l’imagination. Cette idée dérive du fait que Malebranche considère qu’il n’y a pas de différence de nature entre sensation et imagination mais plutôt une différence de degrés. Ainsi l’image est conçue comme une trace dans le...
tracking img