Commentaire de noces

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1673 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Albert Camus - Noces
Camus
• * 1913; † 1960
• Noces paraît en 1939 alors qu'il a 26 ans.
Structure / Résumé
L'épigraphe de Noces a de quoi surprendre, Albert Camus cite Stendhal : une des Chroniques italiennes, la duchesse de Palliano.
Noces à Tipasa [p.11-21]
Tipasa est une ville romaine d'Algérie en ruines, à 65 km d'Alger, sur laquelle se sont greffés des villages de pêcheurs.L'essai dessine un parcours dans un lieu, tout au long d'une journée d'été, du matin à la tombée de la nuit. Camus y décrit une expérience de la plénitude, de la satiété. Il n'y est pas venu seul.
Dans ce 1er essai, la nature s'incarne plus spécifiquement dans le soleil et la mer. Cet essai nous plonge donc dans la joie des sens, sensations de bien-être traduites par la métaphore filée del'union, de la fusion charnelle, qui concerne à la fois les éléments de la nature elle-même et le rapport de l'homme à la nature.
Le vent à Djémila [p.23-32]
Djémila, c'est le Désert, sur les hauts plateaux du Constantinois, et il faut beaucoup de temps pour y arriver.
Le 2nd essai présente des caractéristiques qui le rapprochent du 1er : il décrit également un lieu précis, un autre paysage de ruinesromaines, visité au long d'une journée entière. Cet essai dit aussi les noces de l'homme avec la nature, mais dans une tonalité bien plus sombre et plus amère que le 1er essai. Alors que Tipasa permettait de ressentir la plénitude dans l'abandon aux éléments, Djémila procure au contraire une sensation de dépouillement, de dessèchement du corps, fouetté par un vent violent. A Djémila, le soleildessèche, brûle et dévaste les corps, il les pétrifie.
L'été à Alger [p.33-52]
Après une brève introduction, qui donne à voir quelques images du peuple algérien, Camus brosse le tableau des baignades à Alger, et l'oppose aux silences de ses soirs fugitifs, il dépeint ensuite ce peuple enfant aux bonheurs faciles, sans défense contre la mort, enfin il conclut sur la pureté de ce peuple et l'âpreleçon de ce pays.
Le désert [p.53-70]
à Jean Grenier. C'est en 1937 que, profitant d'un billet à tarif réduit, Camus a fait le voyage à Florence.
Le parcours auquel invite le désert suit donc encore une forme nouvelle, par rapport aux trois essais qui le précèdent. Il ne s'agit plus de découvrir un lieu bien circonscrit, mais un pays tout entier, L'Italie, présentée comme la patrie de l'art et despeintres, ce qui permet une atemporalité relative à la description. Camus nous invite à le suivre à travers la Toscane (en particulier dans les villes de Pise et de Florence) en évoquant alternativement des paysages et des peintures. Camus conclut que l'Italie est pour lui une terre de prédilection parce qu'elle incarne par excellence le balancement qui clôt sa réflexion sur l'homme et sonbonheur : la coexistence de la beauté et de la mort est paradoxale, mais il faut y consentir sans pour autant s'y résigner.
idées
Les expériences
Dès le 1er texte Noces à Tipasa, Camus constate la difficulté de remonter à l'expérience originelle, entreprise qu'il décrit toujours comme une sorte d'ascèse : Ce n'est pas si facile de devenir ce qu'on est, de retrouver sa mesure profonde. (p.14). Mais dansle vent à Djémila, il semble atteindre à cette plénitude dans le sentiment immédiat de l'existence : Oui, je suis présent . [...] Car, pour un homme, prendre conscience de son présent, c'est ne plus rien attendre. (Le vent à Djémila p.26) (lucidité)
On retrouve dans Noces une exaltation lyrique (comme chez Gide) face à la beauté du monde, une sorte d'ivresse qui conduit à l'oubli de tout ce quin'est pas la sensation immédiate. Pour Camus, le corps est un instrument de perception.
Ces noces ne sont pas avec un être, mais avec le monde réel, le monde présent, dans toute sa sensualité débordante et dévoratrice. Une telle union conduit, dans Noces à Tipasa, à l'heureuse lassitude d'un jour de noces avec le monde (p.17)
Les expériences ont une durée : Que d'heures passées à écraser les...
tracking img